AccueilActualitéSociétéEditorial - Bonheur : tous les gagnants ont tenté leur chance…

Editorial - Bonheur : tous les gagnants ont tenté leur chance…

Et si en ces périodes d’actualité morose, on s’essayait à mettre nos pas dans ceux de Philippe Delerm, celui qui, il y a quinze ans déjà, nous avait amusé et sans l’air d’y toucher, fait réfléchir, avec son recueil « La première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules ».

ActualitéSociété Publié le ,

En y ajoutant toutefois un peu d’ironie… En bref, on souhaite souligner, exemple à l’appui, que le bonheur n’est pas seulement dans le pré mais partout, qu’il suffit de savoir observer.
Tenez, dans cette histoire du CSA (le censeur des média, pour qu’une stricte égalité, dans le traitement de l’information et des temps de parole, soit appliquée pour la majorité et l’opposition), dans cette histoire récente où des média ont été montrés du doigt pour avoir, primaires socialistes obligent, défavorisé le parti au pouvoir, voilà qu’un événement heureux, une naissance, va leur permettre de se rattraper. Eh oui ! Il leur suffira à ces média fautifs de mettre en boucle l’enregistrement de « areu ! areu ! areu ! » de la petite Mazarine, pardon, on s’est trompé de président, de la petite fille du chef de l’Etat, pour contrebalancer le temps de parole socialiste. Et entre nous, on gagnera au change, car les gazouillements d’un nouveau-né, c’est moins stressant que les discours de ministres stressés sur la crise de l’euro, la rigueur, les augmentations de taxes (notamment pour le tabac), etc.
Autre petit bonheur que l’on ne sait pas apprécier : l’achat d’un billet de loto. C’est vrai, cela permet de rêver durant quelques heures, de se mettre à la place de l’inconnu d’Alissas (Ardèche) qui lors du tirage du 3 octobre dernier a gagné 2 M€ ; c’était déjà le cas au Teil le 20 mai 2009, en Ardèche encore, et pour la même somme et aussi à Largentière le 4 août 2004 et au Cheylard le 23 juin 2004, localité de ce même département ardéchois et pour des montants équivalents. Pas de doute, la chance peut frapper à votre porte, et pas seulement des huissiers pour impayés…
Un troisième petit bonheur pour la route (pas plus de trois car il faut être sobre quand on la prend, la route), cette médaille d’honneur des services judiciaires que vient de créer le garde des Sceaux. Il s’agit bien d’une médaille (le hochet, c’est pour la fille du président) qui récompensera l’ensemble des personnels des services judiciaires, quelque soit leur statut (du magistrat au technicien de surface chargé de l’entretien des tribunaux) ayant rendu « des services honorables à l’institution judiciaire ». Une médaille, on ne peut en douter, qui aura un bel avers, le revers étant peut-être pour les intéressés que cela dispensera le ministère de la Justice d’une autre forme de reconnaissance des services rendus et efforts fournis sous la forme d’espèces sonnantes et trébuchantes…

D. T

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?