AccueilSociétéEditorial - Airs primaires…

Editorial - Airs primaires…

Ah, que d’amabilités proférées à l’occasion des primaires, tant au PS que chez les Verts.

ActualitéSociété Publié le ,

Des exemples ? Martine Aubry expliquant (finement…) sa différence avec Ségolène Royal : « Je suis brune, elle est blonde ». Ou encore Eva Joly à propos de Nicolas Hulot, c’était il y a quelques semaines, mais cela a continué après : « La popularité d’un animateur de télévision ne suffit pas pour être président de la République »… Sûr qu’il n’y a pas que les élections qui sont primaires dans ces deux cas, les propos aussi… Le risque, c’est qu’on prenne les électeurs pour des primaires…
Décidément ces derniers temps, ce ne sont pas les cactus qui sont le monde entier (merci Dutronc et Lanzmann) mais le primaire qui domine l’actualité mondiale. Par exemple le bleu – couleur primaire s’il en est – du drapeau de la Grèce, que l’on voit flotter lors des manifestations d’habitants déboussolés par ce qui leur arrive, et cela d’autant plus qu’aucune issue, à leurs yeux, ne semble pointer à l’horizon.
Et toujours en matière économique, c’est le secteur primaire, l’agriculture en particulier, qui s’impose lors du dernier G20 avec la volonté de tout faire pour obtenir un accord global visant à limiter l’instabilité des prix agricoles.
L’enseignement primaire aussi (et pas seulement le secondaire avec le bac) est sous le feu des projecteurs depuis que le président de la République (ou le candidat à sa reconduction en 2012 ?) a promis le gel de la fermeture des classes dans les écoles l’année prochaine, propos tenus en Lozère et pas à la légère semble-t-il.
Enfin, on ne résiste pas en cette période d’inquiétude pour le maintien de la biodiversité, à rappeler qu’il y a environ 245 millions d’années, à la fin du Permien, disparaissaient dans les milieux marins, 90 % des espèces vivantes. Le Permien ? C’est une sous-divison de l’ère primaire.

DT

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?