AccueilActualitéSociétéEditorial - 90 / 60 / 90

Editorial - 90 / 60 / 90

A première vue, il n’y a que peu de rapport entre un parlementaire et une candidate aux concours des miss.

ActualitéSociété Publié le ,

Quoique... Miss et parlementaires sont bien des hommes et des femmes publiques. Et si l’on se réfère à la vague du « tout savoir sur les personnes publiques » qui déferle sur notre pays (on n’oserait employer le terme « transparence » pour des aspirantes miss...), il y a encore du travail à faire : les parlementaires, ou du moins certains, renâclent à remplir leur déclaration de patrimoine et il n’est pas rare qu’une miss soit déchue de son titre parce que, dans une autre vie, elle a figuré dans le casting d’un film X. Un partout, la balle au centre ?
Pas tout à fait non. Parce que si l’on force la main de (certains) élus pour qu’ils dévoilent leur patrimoine, nous avons interdiction dans la presse de livrer la seule information capitale lors d’un concours de miss : les six chiffres fantasmatiques 90, 60, 90. Pour les non-initiés, on rappellera qu’il ne s’agit pas d’un numéro de téléphone... Il est temps que cela cesse au nom de la transparence.
Tout comme il est temps d’aller encore plus loin dans la démarche qu’avait déjà dénoncée un certain Georges Brassens en 1961, il y a plus de cinquante ans déjà : « Les gens de bon conseil ont su me faire comprendre... Qu’à l’homme de la rue, j’avais des comptes à rendre... Et que je devais mettre au grand jour tous mes petits secrets. » Alors quelques suggestions: il faut tout d’abord rendre public le tour... de tête de nos dirigeants, afin que tout électeur puisse se décider en toute connaissance de cause. 55 ? Suffisant comme taille de cerveau? Ils devraient aussi, nos dirigeants, rendre public leur taux de cholestérol (le bon, le mauvais), sans oublier les infos sur la glycémie: il ne faudrait pas qu’ils nous claquent dans les doigts avant la fin de mandat. Indispensable aussi de savoir s’ils se sont prêté à une opération de lifting ou autre, indice révélateur d’une propension à se faire paraître mieux que l’on est en réalité. Soit dit en passant, toutes ces propositions de transparence pourraient aussi s’appliquer aux candidates aux concours de miss.
Qui disait que « la politique est l’art de ne dire que ce qu’il faut et de la juste manière pour obtenir les résultats escomptés »?

D.T.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?