Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

EDITO / Droit de Cité

Publié le - - Actualité

.

Si les musées lyonnais ont pu rouvrir, tant bien que mal, ce n'est pas le cas de la Cité de la gastronomie du Grand Hôtel Dieu (lire ci-contre). L'équipement porté par la Métropole de Lyon, ouvert en octobre 2019, a fait long feu. Avant le coup de grâce porté par le Covid-19, il n'avait de toute façon pas trouvé son public, en tout cas pas à la hauteur de la fréquentation espérée par le gestionnaire, le groupe espagnol Magma Cultura, sérieusement refroidi par cette courte mais bien triste expérience. Pour le tout nouveau président de la Métropole, Bruno Bernard, il s'agit d' « une opportunité pour la Métropole, les Grandes Lyonnaises et les Grands Lyonnais de se réapproprier ce lieu emblématique du territoire ». Déjà, quand il s'était agi de reconvertir l'ensemble de l'hôtel-Dieu, d'aucuns avaient dénoncé la transformation de ce patrimoine de tous - un écrin sublimement restauré - en un « temple du commerce », loin de sa destination séculaire d'aide à la population. Quoi qu'il en soit, « noyée » dans cet ensemble monumental, la Cité de la gastronomie n'avait peut-être pas la visibilité escomptée. A Lyon, on peut tout de même s'attendre à ce qu'elle ait pignon sur rue... Comme les restaurants, patrimoine lyonnais bien vivant, à commencer par les bouchons qui ont su se réinventer sans perdre leur âme, et ont bien besoin que l'on aille les fréquenter à nouveau.




Fabien RIVIER
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer