Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

EDITO / A l'Ouest, l'Eden ?

le - - Editos-Billets

EDITO / A l'Ouest, l'Eden ?
©DoD photo, USA SSGT F. Lee Corkran - Porte de Brandebourg le 1er décembre 1989. La structure est déjà librement accessible de l'Est, mais le passage vers l'Ouest ne sera officiellement ouvert que le 22 décembre

.

L'Histoire se nourrit de symboles, d'actions fortes et de mutations. De drames également, nés des embâcles que font proliférer les ressentiments accumulés, les haines contenues, les rivalités larvées et les désirs de domination inassouvis. De drames, mais aussi de réjouissances. Les secondes succédant aux premiers, donnant de facto naissance aux commémorations. La prochaine, le 11 novembre, célébrant l'armistice du conflit franco-allemand, puis mondial de 1914-1918. La Grande Guerre, prémices cependant de bien pire…

Autre événement phare fêté cette semaine, l'anniversaire de la chute du mur de Berlin. Un mur s'écroule, un monde disparaît, fondé alors sur des idéologies et des visions antagoniques. L'épisode tudesque du 9 novembre 1989 n'a pas eu outre-Rhin, même trente ans après, les retombées escomptées. Alors certes, cette honteuse limite infranchissable n'est plus, mais d'autres barrières subsistent, comme autant de frontières économiques, sociales et culturelles entre l'Allemagne de l'Ouest et l'ex-RDA. L'analyse de moult indicateurs en atteste : le taux de chômage est plus élevé de deux points sur le territoire de l'ex-RDA, qui n'abrite guère plus de… 7 % des sièges sociaux des 500 plus grandes entreprises germaniques.

Constat similaire à la lecture du revenu annuel disponible moyen par habitant (3 000 € de plus à l'Ouest) ou encore du produit intérieur brut par habitant (un quart plus important à l'Ouest). Les paramètres accréditant la thèse de la « division permanente » sont légion : à commencer par les logements publics, qui représentent un fort contingent à l'Est, ou le taux d'équipement en automobile, élevé à l'Ouest, plus faible au levant. Trois décennies après la suppression du mur, le décalage persiste…

Première économie européenne (qui pourrait cependant entrer en « récession technique » à l'aune du recul avéré de la production industrielle), l'Allemagne demeure puissante et un acteur clé du vieux continent. Il n'est point rare de voir les membres de nos gouvernements successifs se référer à ses bons résultats, voire de la citer en exemple à suivre ! L'Allemagne est le premier client d'Auvergne-Rhône-Alpes (environ 15 % des exportations régionales). La tenue du congrès national des dirigeants d'entreprises allemandes basées en France cette semaine à Lyon renforce encore ce lien ténu.

Mais à l'instar de la France, l'Allemagne est l'un des mauvais élèves du palmarès des inégalités salariales hommes-femmes. Si dans l'Hexagone, les Françaises touchent des salaires inférieurs de 15,4 % à ceux des hommes, en Allemagne, le delta est supérieur : 21 %. A contrario, d'autres pays font « Bloc » pour inverser la tendance, à l'image de la Roumanie qui affiche un écart de salaire de seulement 3,5 %. Assurément le substrat de l'essor des économies et des sociétés de ce côté-ci de l'Europe. A l'Est du nouveau donc…




Laurent ODOUARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer