AccueilEconomieIndustrieEden recense les besoins en RH des PME de la défense

Eden recense les besoins en RH des PME de la défense

Secteur clé en Rhône-Alpes et en France, les entreprises de la défense, de la sécurité et de la sûreté peinent pourtant à trouver les compétences nécessaires à leur déploiement.
Eden recense les besoins en RH des PME de la défense
Stéphanie Polette - Le cluster Eden emmène ses PME adhérentes sur des salons tout au long de l'année

EconomieIndustrie Publié le ,

« 500 PME rhônalpines travaillent dans le secteur de la défense, de la sûreté et de la sécurité. Leurs performances reposent sur la qualité des ressources humaines. Elles voudraient recruter, pourtant elles ont des difficultés à le faire », affirme Thierry Regond, trésorier du cluster Eden. Pour confronter ce ressenti à la réalité du terrain, la Dirrecte a sollicité le cluster pour procéder à une étude sur les pratiques en RH et les besoins en compétence de ces entreprises. 25 PME ont été interviewées au printemps 2015.
Pour 80 % d’entre elles, la fonction RH est stratégique et représentée au comité de direction, voire directement pilotée par le dirigeant pour les entreprises de moins de 80 salariés. 63 % des entreprises interrogées annoncent être en hausse d’effectifs depuis trois ans. Pourtant de nombreux métiers sont en tension : les ingénieurs d’études et de recherche dans les bureaux d’études, les techniciens BE, les commerciaux exports, les techniciens de maintenance export, les ingénieurs commerciaux, les technico-commerciaux… « La tension sur les postes liés au commercial est dramatique, affirme Thierry Regond. Le commercial est le nerf de la guerre de toute entreprise. Les PME souffrent d’un manque d’attractivité pour attirer les talents. » Le secteur très normé structure les RH de ces PME. Elles exigent des compétences pointues et à très forte valeur ajoutée pour remplir des fonctions en R&D, dans les nouvelles technologies, pour proposer des services innovants, sources de performance et de différenciation à l’international.
« Nos entreprises ont besoin de compétences rares. Elles risquent d’avoir un problème de recrutement », affirme le trésorier du cluster défense. « Juste sur le bassin lyonnais, en 2016, nous avons évalué le besoin en recrutement en industrie à une centaine de postes, ajoute Jean-Luc Logel, président du cluster Eden. Gardons à l’esprit qu’un emploi créé dans l’industrie génère trois emplois indirects en production et en service. »

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?