AccueilEconomieÉcully : Biomede, la start-up lyonnaise qui dépollue les sols

Écully : Biomede, la start-up lyonnaise qui dépollue les sols

Ludovic Vincent est ingénieur agronome. Patricia Gifu est docteure en cancérologie et ingénieure à l'INSA. Tous deux ont choisi d'allier leurs compétences pour créer, en 2018, Biomede, une start-up basée à Ecully (69).
Écully : Biomede, la start-up lyonnaise qui dépollue les sols
D.R.

Economie Publié le ,

Ils développent aujourd'hui la technologie de la phytoextraction, qui permet d'extraire naturellement les métaux lourds (plomb, cuivre, arsenic, etc.) des sols agricoles et, donc, de les dépolluer.

"Nous effectuons une cartographie des polluants des sols grâce à un appareil à rayons X", explique Ludovic Vincent.

En fonction des résultats, des plantes, dites phytoextractrices, c'est-à-dire capables d'extraire les métaux lourds, sont sélectionnées, semées dans les sols en question, récupérées et semées de nouveau l'année suivante. Cette opération peut être renouvelée plusieurs années de suite. Une durée "qui dépend de la contamination", indique Ludovic Vincent.

"Aujourd'hui, on estime que 25 % des sols sont pollués et qu'un quart des cancers sont d'origine environnementale", poursuit-il.

Une start-up en phase de développement à Écully

Les métaux lourds peuvent également rendre les sols moins fertiles. Aussi, "ce sont principalement des agriculteurs sensibles à ces questions environnementales qui font appel à nos services, précise Ludovic Vincent. Notre objectif est de devenir leader européen dans notre domaine".

Aujourd'hui, Biomede est encore en phase de développement. Elle enregistre un chiffre d'affaires de 30 000 € pour 2020 mais affiche un objectif de 300 000 € pour 2021.

Dix collaborateurs (ingénieurs, techniciens, commerciaux, etc.) travaillent dans la start-up. Cinq recrutements en recherche et développement sont prévus d'ici fin février.

Légende : Ludovic Vincent, co-fondateur de Biomede. Photo DR

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?