Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

AGG Print : l'exemple d'une reprise d'entreprise réussie

Publié le - - Entreprise de la semaine

AGG Print : l'exemple d'une reprise d'entreprise réussie
DR - AGG Print emploie 35 personnes, dont la moitié à la production.

Grâce à la technologie numérique et au grand format, l'imprimerie villeurbannaise tire son épingle du jeu dans un secteur souvent en proie aux difficultés. AGG Print, dont les origines remontent aux années 1940, a été repris il y a un peu plus d'un an par Denis Ochanine.

Quel est le point commun entre la signalétique des clubs Appart Fitness et de la Tony Parker Adéquat Academy, les panneaux directionnelles de la Fête des Lumières, les programmes du tournoi de tennis Open 6ème Sens ou les bâches d'annonce des spectacles du Théâtre des Célestins ? Tous ces produits sortent des ateliers d'AGG Print. Implantée à Villeurbanne dans un bâtiment de 2 300 m2, cette imprimerie numérique généraliste fabrique cartes de visite, flyers, prospectus, brochures, adhésifs vitrophanie, bâches, totems… pour des industriels, des enseignes de la distribution, des agences de communication, des événements. « Nous faisons de l'impression numérique, de la signalétique, du covering et de l'impression 3D par fabrication additive », résume Denis Ochanine, président d'AGG Print.

Alors que bon nombre d'imprimeurs connaissent des difficultés, AGG Print a fait des choix payants. « La technologie numérique nous permet de réaliser des petits tirages. Nous sommes ainsi plus en phase avec les besoins des entreprises qui renouvellent souvent leur communication et évitent de stocker pour ne pas jeter. Nous avons également pris le virage du grand format qui représente plus de 50 % de notre chiffre d'affaires », analyse le dirigeant. AGG Print, qui emploie 35 personnes dont la moitié à la production, enregistre ainsi 4,5 M€ de chiffre d'affaires. Pour être en proximité avec ses clients, l'entreprise possède une agence à Lyon et une autre à Villefranche-sur-Saône. « Ces agences sont équipées de presses d'impression laser pour satisfaire les demandes de cartes de visite ou de brochures, mais aussi de traceurs de plans pour les professionnels du bâtiment », ajoute Denis Ochanine.

Pour rester à la pointe, le parc machines est régulièrement renouvelé et étendu. L'an dernier, environ 800 000 € ont été investis dans du nouveau matériel et, cette année, ce sont 350 000 € d'investissement qui sont programmés. L'acquisition d'une machine de vernissage et de matériel d'impression laser plus moderne est ainsi prévue. AGG Print dispose aussi d'un pôle PAO de 2 personnes pour accompagner les clients sur le volet créatif. « Les clients ont besoin de connaître nos savoir-faire et de trouver des sources d'inspiration. Nous avons donc entièrement rénové notre show-room il y a un an. Dans un espace de 150 m2, nous présentons nos produits par univers client : boutique, corporate, cafés-hôtels-restaurants, rue », poursuit le président.

Ces jours-ci, le travail d'AGG Print est à l'honneur à l'Open 6ème Sens - Métropole de Lyon. Fournisseur officiel du tournoi, l'imprimeur a réalisé les programmes, flyers, brochures de l'événement ainsi que les trophées 3D.

Denis Ochanine, président d'AGG Print :

« Trouver la bonne adéquation profil/entreprise »

Dans quelles circonstances avez-vous repris l'entreprise ?

J'ai racheté AGG Print en octobre 2018, à l'âge de 47 ans, après plusieurs mois de recherches et d'échanges avec les dirigeants. Avant cela, j'avais fait carrière dans des grands groupes, principalement à l'étranger. Mon dernier poste était au Kenya pour le groupe Pernod-Ricard. Quand j'ai quitté mes fonctions, j'ai eu envie de donner du sens à mon travail et j'ai toujours eu l'envie lancinante de me mettre à mon compte. Grâce aux fonds que je m'étais constitués, j'ai pu m'orienter vers un projet de reprise. J'avais pour cible une entreprise dans les biens de consommation ou la mise en valeur des biens de consommation. Lors d'un salon professionnel à Villefranche-sur-Saône en novembre 2017, je me suis rendu sur le stand d'AGG Print. L'entreprise m'intéressait et j'ai fait une approche directe auprès des deux dirigeants de 54 et 55 ans.

Comment se sont déroulés les échanges ?

Les deux dirigeants n'étaient pas dans une démarche active de transmission et il fallait les convaincre tous les deux. Dans ce contexte, les premiers échanges sont essentiels. Il faut savoir adopter la bonne posture et faire preuve d'humilité. Encore plus quand on vient comme moi d'un grand groupe et qu'on n'a jamais dirigé une entreprise. Les cédants voulaient s'assurer de mon engagement envers l'entreprise et ses salariés pour préserver l'activité et les emplois.

AGG Print a déjà un long passé derrière elle…

L'entreprise, créée en 1948 sous un autre nom, a débuté dans une activité de reprographie. Dans les années 1980, elle a été reprise par le basketteur Alain Gilles, en reconversion professionnelle, qui lui a donné son nom. Les traces de cette histoire demeurent car nous avons un partenariat de longue durée avec l'Asvel féminin.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer