AccueilSociétéEconomie - Rachid Ydjedd, personnalité de l'année

Economie - Rachid Ydjedd, personnalité de l'année

Le président de So’Lyon Mutuelle a reçu le trophée de la personnalité de l’année, décerné par l’Argus de l’Assurance.

ActualitéSociété Publié le ,

Il récompense sa stratégie de relance de la mutuelle.


En 2013, la Mutuelle de prévoyance du personnel des Hospices civils de Lyon (HCL) devient So’Lyon Mutuelle. Un changement de nom qui répond à une nouvelle orientation, indispensable pour sa survie : la mutuelle vient de perdre le monopole de la protection santé du personnel hospitalier de Lyon.
Son président, Rachid Ydjedd, ancien ambulancier du service mobile d’urgence et de réanimation (Smur), un temps aide-soignant, qui s’est formé à la fonction en suivant une formation universitaire de responsable mutualiste à la Sorbonne, fait le choix du rebond et de la pérennité. En accord avec son conseil d’administration, So’Lyon Mutuelle se lance à la conquête du marché des entreprises et des particuliers en s’appuyant, notamment, sur le savoir-faire du groupe Henner.
Une stratégie récompensée par le Trophée de la personnalité de l’année, un prix reçu à l’occasion de la 5e cérémonie de remise des Argus de l’innovation mutualiste et paritaire, organisée par l’Argus de l’Assurance. « C’est une très grande fierté pour moi que de recevoir ce prix, indique Rachid Ydjedd, mais c’est surtout la reconnaissance d’un travail accompli par toute une équipe, qui a su conduire le changement dans les valeurs mutualistes ».

2014, année de structuration

Pour répondre à ses objectif, la mutuelle s’organise. Elle commence par recruter un directeur général, Christophe Davenne, chargé, entre autres, de « monter et d’animer une équipe commerciale ». Une offensive commerciale qui permet au mutualiste d’annoncer qu’il démarre « la gestion de la protection santé d’une entreprise de 700 personnes au 1er janvier 2015 », poursuit le directeur général. Et qu’il est en lice pour deux autres contrats : « un pour une entreprise de 300 collaborateurs et un autre pour protéger 600 collaborateurs ».
Comptant 30 000 bénéficiaires au 1er janvier 2015 (environ 21 000 en novembre 2013), la mutuelle a réussi à conserver près de 80 % de ses anciens adhérents. « La majorité des pertes que nous avons enregistrées sont essentiellement dues aux agents qui ont adhéré à la mutuelle de leur conjoint pour faire des économies », ajoute le président.
Une fidélité qui s’explique par une offre renforcée. Elle s’appuie sur une prestation de base sur laquelle peut se combiner une quinzaine d’options possibles, notamment en direction des célibataires sans enfant. « Nous croyons également à la force de notre implantation très locale », rajoutent-ils.
Affichant sa confiance pour l’année 2015, la mutuelle jouit d’une confortable marge de solvabilité (ratio : 423 %) qui la placerait à la 14e place nationale du top 30 des mutuelles (classement sur marge de l’Argus de l’Assurance).
Elle vient de signer un partenariat de trois ans avec le Comité Départemental Olympique et Sportif pour toucher le monde du sport amateur et associatif et développer des actions de prévention.

Stéphanie Borg

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?