AccueilSociétéEconomie - Quid de la taxe foncière ?

Economie - Quid de la taxe foncière ?

Les propriétaires-bailleurs sont préoccupés par l’explosion de leurs factures de taxe foncière, celle-ci ayant progressé deux fois plus vite que l’inflation au cours de la période 2006/2011.

ActualitéSociété Publié le ,

Et de fait, pendant que l’indice des prix grimpait de 8,2 %, la taxe foncière a augmenté en moyenne de 20,94 %. A Lyon, où les élus locaux ont été à peine moins sévères avec les propriétaires-bailleurs, la hausse a tout de même atteint 15,11 % durant la période étudiée. Pas de quoi pavoiser en somme. De ce fait, au moment où le gouvernement prépare un sérieux tour de vis et appelle à la mobilisation générale pour réduire les déficits publics, les propriétaires-bailleurs craignent, à juste titre visiblement, de faire doublement les frais de cette soudaine frénésie de rigueur qui touche les élus de la nation. Pour Jean Perrin, président de l’Union nationale de la propriété immobilière, si cette trajectoire ascendante n’est pas enrayée, les propriétaires-bailleurs vont, en effet, donner à l’Etat et aux collectivités locales la totalité de leurs loyers en payant, en plus de la taxe foncière, l’ISF, la part correspondante de ces revenus pour l’impôt sur le revenu, la CSG, l’imposition sur les plus-values lors de la revente et la TVA lors des travaux de rénovation. Pour compenser cette stagnation annoncée des revenus des collectivités locales, l’UNPI propose d’augmenter le nombre des permis de construire, ce qui engendrerait un élargissement de l’assiette de base. A condition, bien entendu, que les logements en question trouvent acquéreur. Sans quoi, cette surproduction pourrait bien déstabiliser le marché immobilier dans son ensemble.

J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?