AccueilSociétéEconomie - Le serpent de mer immobilier

Economie - Le serpent de mer immobilier

C’est un serpent de mer qui refait surface à intervalles réguliers.

ActualitéSociété Publié le ,

Mais cette fois, cette fameuse baisse des prix de l’immobilier, qui interpelle les professionnels depuis très longtemps, serait bel et bien inévitable. C’est en tout cas le sens d’une étude présentée par le Crédit Agricole, qui annonce des prix dans l’immobilier ancien en repli de 5 à 6 % en 2012. Une baisse conséquente, qui interviendrait après une nouvelle progression cette année, puisque 2011 devrait s’achever sur une augmentation comprise entre 3,5 et 4,5 %. Une chose est sûre, le retournement annoncé en 2011 n’a donc pas eu lieu. Mais les indices permettant de penser que les analystes de la banque verte ne se trompent pas sont nombreux. Ainsi, la baisse serait déjà de 2,7 % entre le 1er semestre et le 3e trimestre 2011. Dans le même temps, signe inquiétant, les ventes de logements neufs accuseraient une réelle dégringolade depuis le début de l’année, avec une chute de l’ordre de 20 %. Enfin, seule Paris résisterait encore, mais les prix du neuf seraient déjà orientés à la baisse en province. Autant de signes qui font penser à un réel « atterrissage » plus qu’à un « trou d’air » passager. Pour les analystes du Crédit Agricole, le phénomène est inévitable. Entre le contexte économique général qui se dégrade, la hausse modérée des revenus des ménages, les craintes sur l’emploi et les avantages fiscaux revus à la baisse, l’immobilier ne peut pas échapper à une phase de baisse. Reste maintenant à savoir si le mal est profond.

J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?