AccueilSociétéEconomie - Le patronat en ordre dispersé

Economie - Le patronat en ordre dispersé

La charge des grandes entreprises réunies au sein de l’AFEP le week-end dernier, après celle des « pigeons », il y a quelques semaines, et la contribution d’un collectif d’industriels, ces derniers jours, soulignent à quel point le patronat est aujourd’hui divers et, surtout, à quel point les lectures de la situation actuelle de l’économie française diffèrent.

ActualitéSociété Publié le ,

Certes, les différences de vue et les divergences d’analyse ont toujours existé, mais à l’heure où les défis majeurs auxquels doivent répondre les entreprises sont plus complexes et plus urgents que jamais ils ne l’ont été au cours des 30 dernières années, il serait bon que le gouvernement n’entende qu’un discours, si le patronat souhaite obtenir quelques aménagements, seuls susceptibles de remettre la France en ordre de marche. L’urgence est d’autant plus grande lorsqu’il s’agit d’évoquer la question de la compétitivité, puisque c’est le sujet central des débats qui ont fleuri ces dernières semaines. Le Medef et la CGPME seraient donc bien inspirés de reprendre la main, de fédérer les énergies et de s’entendre autour d’une démarche et d’une position commune. Là où les syndicats de salariés ont toujours montré un sens aigu de la division et de la dispersion, il serait judicieux, que les syndicats patronaux apportent de l’union et de la clarté. Sous peine, faut-il le répéter, de réduire la portée de leur message. Taire les divergences et s’entendre sur une position commune n’a pas de prix quand l’urgence de la situation l’impose.


J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?