AccueilSociétéEconomie - La rentabilité en berne

Economie - La rentabilité en berne

Une étude de l'Insee, rendue publique ces derniers jours, ne manquera pas d'inquiéter les observateurs avisés de la vie économique hexagonale.

ActualitéSociété Publié le ,

Si les groupes du CAC 40 se portent bien, ce n'est en revanche pas forcément le cas pour l'ensemble des entreprises installées en France. A fin 2011, en effet, leur taux de marge (excédent brut d'exploitation/valeur ajoutée, correspondant grosso modo à un taux de profit brut avant intérêts et impôts) est tombé à son niveau le plus bas depuis 26 ans, alors que dans le même temps celui de leurs concurrentes allemandes progresse régulièrement. Un atout de plus, dans l'argumentaire des chantres de la morosité. Et la différence n'est pas mince, puisque les entreprises françaises affichent un triste 28,7 %, pendant que leurs homologues d'outre-Rhin proposent un enviable plafond à 41,7 %. Deux raisons à cette nouvelle dégradation : charges en hausse et valeur ajoutée en faible progression. Certes, les Français dans leur immense majorité n'ont pas vu leur pouvoir d'achat augmenter. Mais la revalorisation du Smic, et surtout la hausse des cotisations sociales ont lourdement pesé sur la rentabilité des entreprises. Au total, les charges salariales ont augmenté de 1 %, de même que l'ensemble des autres charges, alors que, dans le même temps, la valeur ajoutée produite n'a progressé que de 0,7 %. Ce qui signifie que nos entreprises ne se remettent pas vraiment de la récession de 2008/2009. Si la crainte d'une nouvelle récession semble pour l'heure écartée, il est présomptueux, voire mensonger, d'affirmer, comme le fait le président de la République, que la reprise est là.

J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?