AccueilSociétéEconomie - La France qui a le moral

Economie - La France qui a le moral

Décidément, les Français sont les plus forts quand il s’agit de déjouer les pronostics.

ActualitéSociété Publié le ,

N’allez pas croire que je parle rugby et que je sois en train de revenir sur l’inattendue performance des joueurs du XV tricolore en finale de la Coupe du monde contre les All Blacks ; non, je parle bien de vous et moi, de ces Français dont le quotidien est plus « impacté » par la crise de l’euro et par les effets de l'endettement budgétaire du pays, que par les plaquages des monstres néo-zélandais. Or, à l'heure où les médecins sont penchés sur l'avenir de l'euro, réservant encore leurs pronostics sur ses chances de survie, une enquête de l'Insee nous apprend, qu'en dépit de signes économiques négatifs, les indices de confiance des ménages français sont en hausse. Un optimisme que nous partageons avec nos voisins allemands, alors que ce même indicateur plonge aux Etats-Unis. Certes, nous sommes loin des niveaux atteints à l'été et à l'automne 2007, voire de ceux étonnamment hauts du début de l'année 2010, mais enfin, la morosité ne semble pas avoir balayé les espoirs d'avenir meilleur. En revanche, et le constat ne manque pas d'être inquiétant cette fois, le moral des chefs d'entreprise serait orienté à la baisse. De là à imaginer que les investissements vont subir les effets de cette crise de confiance, il n'y a qu'un pas. Et si cette seconde tendance venait à se confirmer, il se pourrait fort bien que la prochaine étude de l'Insee nous présente des Français nettement moins optimistes.

J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?