AccueilActualitéSociétéEconomie - L’impôt aux roses

Economie - L’impôt aux roses

Le rassemblement unitaire du patronat, pour faire plier le gouvernement sur le dossier fiscal, semble davantage dicté par l’urgence face à la poussée de fièvre de la base, que par un choix stratégique.

ActualitéSociété Publié le ,

« Puisque ces mystères nous dépassent, feignons d’en être l’instigateur » ! Tout cela fleure bon les corporatismes conquérants. Et bien quoi ! Pour faire des affaires, une entreprise a besoin de clients, et si possible en bonne santé financière. Parmi eux, la puissance publique, gros donneur d’ordre, surtout dans les TP. Les ressources existent. L’Europe est créancière du reste du monde. Ne l’oublions pas. Le débat n’est pas dans moins de dépenses, mais comment redéployer la rente pour dynamiser l’économie. Les patrons ont peut-être une légitimité à combattre le poids de la fiscalité. Les raisons invoquées le sont moins.


Antonio Mafra

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?