AccueilActualitéSociétéEconomie - Hospices

Economie - Hospices

Cet hiver encore, des centaines de sans-abri dormiront dehors, faute de place dans les centres d’accueil de l’agglomération.

ActualitéSociété Publié le ,

Sans reprendre l’antienne des bâtiments publics et, très à la mode cette année, des églises vides, rappelons-nous que jadis existait des lieux ouverts aux pauvres et aux indigents. Il s’agit des hospices ou, dans certaines villes, de l’Hôtel-Dieu. Celui de Lyon attend sa restauration pour être affecté à une tout autre mission que celle pour laquelle il a été érigé au XIIIe siècle. En attendant, 50 000 m², chauffés a minima pour préserver boiseries et huisseries, sont désespérément vides. Il suffirait d’attribuer 1 000 m² aux associations caritatives pour permettre à ces sans-abri d’avoir chaud cet hiver. Ou faut-il réserver ce privilège aux rats, les derniers habitants de l’actuel l’Hôtel-Dieu ?


Antonio Mafra

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?