AccueilSociétéEconomie - Bien chez soi

Economie - Bien chez soi

Voilà une étude qui ne manquera pas d’intéresser les chefs d’entreprise en recherche de salariés.

ActualitéSociété Publié le ,

Selon une enquête menée par le Crédoc (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie), quelque 70 % des Français refuseraient une opportunité professionnelle si elle les obligeait à augmenter leurs dépenses de logement. A l’heure où la mondialisation affecte toutes les économies et toutes les activités de la planète, il semblerait donc que les Français ne soient pas encore entrés dans cette nouvelle dynamique de mobilité, y compris lorsqu’elle se limite aux frontières de leur ville ou de leur région.

Plus de la moitié (56 %) des personnes interrogées à la demande du Medef, dont bon nombre d’entreprises adhérentes qui peinent à recruter, confirment que ne pas être obligé de déménager est un critère majeur dans le choix d'un nouvel emploi. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les experts du Crédoc ajoutent que ces mêmes actifs ne sont que 48 % à citer le montant de la rémunération comme un critère déterminant dans leur choix. Plus grave encore, sur les 4,6 millions de chômeurs inscrits à Pôle Emploi, quelque 500 000 auraient renoncé à un poste ces cinq dernières années, pour ne pas avoir à supporter un surcoût financier en matière de logement.

Au-delà du seul aspect statistique, la question mérite d’être étudiée attentivement. Car elle apporte un nouvel éclairage sur le mal de l’emploi en France. Et il serait peut-être bon, à l’avenir, d’inclure systématiquement dans les parcours de formation des jeunes générations, une année dans une autre ville que celle où ils habitent. Histoire de rendre, enfin, la mobilité naturelle dans une vie professionnelle.

J.D

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?