AccueilActualitéSociétéEclairage public : pas obligatoire !

Eclairage public : pas obligatoire !

Depuis plus de 15 ans, l’ANPCEN, à travers sa centaine d’associations membres, ses 6 000 bénévoles et son réseau de 70 correspondants locaux, est entièrement dédiée aux « enjeux pluriels de la qualité de la nuit et de l’environnement nocturne ».

ActualitéSociété Publié le ,

Pour l’Association nationale pour la protection du ciel et de l’environnement nocturne, « il ne s’agit pas bien sûr de remettre en question la nécessité d’éclairer pour des besoins de sécurité et d’agrément, ni de supprimer l’éclairage artificiel, mais de l’organiser différemment, de manière à en atténuer les impacts négatifs. […] En une cinquantaine d’années, l’homme a bouleversé l’alternance naturelle du jour et de la nuit en développant de manière anarchique et disproportionnée l’éclairage artificiel. Un halo de lumière enveloppe chaque ville et village de France, l’éclairage est parfois mal orienté, ou génère des lumières intrusives. […] L’éclairage non adapté a des conséquences sur les dépenses publiques, sur les humains comme sur l’environnement ».
L’ANPCEN propose la signature d’une charte d’engagements aux communes, apporte des conseils et des solutions à tous ceux qui souhaitent mieux gérer l’éclairage extérieur, notamment un cahier des charges technique avec des étiquettes environnementales à destination des élus. Tous les ans, l’association organise le concours « Villes et Villages Etoilés » permettant de distinguer d’un label les communes vertueuses en la matière (elles sont 183 au niveau national). .../...


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5135 du samedi 10 janvier 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?