AccueilCollectivitésLa restauration à l'épreuve de l'économie circulaire

La restauration à l'épreuve de l'économie circulaire

L'association Lyon Bio Ressources valorise les ressources alimentaires en utilisant un système d'économie circulaire. Avec son président, le chef Alain Alexanian, celle-ci lance un label pour encourager les acteurs de la restauration hors foyer à utiliser au moins 50% de légumes frais et faire un tri intelligent.
La restauration à l'épreuve de l'économie circulaire
Alain Alexanian, président de Lyon Bio ressources

Collectivités Publié le ,

Lancée au SIRHA en 2017, l'association Lyon Bio Ressources avec près de 25 acteurs de la Métropole ont posé les jalons d'une filière circulaire et territoriale des ressources alimentaires avec pour objectifs principaux de lutter contre le gaspillage alimentaire, favoriser les circuits courts et réduire la production de déchets agroalimentaires en utilisant efficacement les ressources épuisables.

« Sur la Métropole, on compte 12 700 tonnes de biodéchets rien que dans la restauration commerciale et collective. C'est au moment où l'on jette qu'il faut savoir faire un « tri intelligent », et au lieu de mettre à la poubelle, mettre aux « nouvelles ressources », explique Alain Alexanian.

Bien exploiter les déchets alimentaires autour de deux solutions : le compostage et la méthanisation qui permettent le retour à la terre des déchets, un bon moyen pour les agriculteurs de revégétaliser leurs champs et cultiver dans de bonnes conditions. La biomasse, qui constitue une source d'énergie renouvelable,inscrit également la démarche dans un processus de transition écologique.

« Dans un premier temps, nous voulons encourager la restauration hors foyer à acheter 50% de légumes frais et faire ce dernier geste de tri. Nous avons lancé une expérimentation avec le collège Clément Marot et l'école Joseph Cornier à la Croix-Rousse que nous allons élargir aux autres professionnels concernés de l'arrondissement. L'idée est d'instaurer une reconnaissance en 3 paliers attribués en fonction des résultats des participants et du respect d'un ensemble d'éco-gestes déterminés par une charte WWF » ajoute le chef.

Lyon Bio Ressources mobilise déjà des membres emblématiques du territoire, comme le Syndicat national des restaurateurs, GRDF, le réseau d'entreprises de l'ESS Envie, Veolia ou encore l'Institut national de l'économie circulaire.

Modèle inédit et véritable richesse, notamment pour les emplois, l'association a pour ambition de faire de ce nouveau système territorial de gestion collaborative des ressources un secteur d'excellence de la Métropole.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?