Dossiers

302 articles

Dossier / Les avocats mûrs pour la digitalisation

Dossier / Les avocats mûrs pour la digitalisation

Qui a dit que le métier d'avocat n'était plus en phase avec les réalités du monde qui l'entoure ? Qu'on se le dise, la profession, à l'instar des huissiers, experts-comptables ou notaires a aussi pris le virage du numérique. Non pas seulement pour déployer des outils de gestion stricto-sensu mais pour réinventer la relation clients-avocat au profit d'une justice plus moderne, rapide et répondant aux nouveaux usages des justiciables. Pour Farid Hamel, bâtonnier de Lyon, c'est aussi « un moyen de conquérir le champ de l'innovation pour éviter que d'autres acteurs prennent la place ». En coulisse se joue la concurrence avec les legaltechs qui offrent aussi des services juridiques mais échappant à tout environnement réglementaire et parfois éthique, deux éléments constitutifs des ordres. Aujourd'hui, le défi dépasse même le prisme concurrentiel pour investir le champ du financement. Car déployer de l'innovation coûte cher et prend du temps. Voici les missions nouvelles des incubateurs qui fleurissent au sein des ordres. Au nombre de 12 en France* (donc celui de Lyon) ils suscitent l'intérêt… La récente visite de Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, entre Rhône et Saône pour découvrir l'incubateur du barreau lyonnais, témoigne de l'ampleur prise par ces nouvelles structures du droit qui décloisonnent et réinventent toute une profession. *Aix-en-Provence, Bordeaux, Grasse, Grenoble, Lyon, Marseille, Montpellier, Nîmes, Paris, Rennes, Strasbourg et Toulouse

Dossiers
Salon des Entrepreneurs de Lyon / Vers l'entrepreneuriat et au-delà !
Origine France Garantie / La réindustrialisation et le patriotisme économique deviennent tendance

Origine France Garantie / La réindustrialisation et le patriotisme économique deviennent tendance

À l'occasion des quatrièmes Assises du Produire en France, qui ont eu lieu le 13 septembre 2018, l'association Pro France, qui porte la certification « Origine France Garantie », a dévoilé une nouvelle étude sur les habitudes de consommation des Français face au made in France. Sans surprise, cette notion a le vent en poupe, comme en témoigne l'engouement autour de cette 4e édition des Assises, à l'occasion de laquelle plus de 500 chefs d'entreprises s'étaient déplacés pour échanger avec les acteurs du produire en France. L'étude commanditée par Pro France démontre que 59 % des Français interrogés estiment, qu'au moment de l'achat d'un produit ou service, le pays de fabrication est un critère de choix important à leurs yeux. Un chiffre en constante progression depuis 2011. Mieux encore, pour 93 % des Français, acheter un produit made in France revient à participer au maintien de l'emploi dans l'Hexagone. Le même nombre associe ce patriotisme économique à une façon de soutenir les entreprises françaises. Ils sont également 92 % à considérer qu'acheter local est synonyme de la préservation des savoirfaire. La consommation de produits français est désormais une tendance de fond, car les trois quarts des Français se déclarent prêts à payer plus cher un produit fabriqué dans l'Hexagone. Le fruit de l'important travail de communication engagé depuis 2010 par Pro France pour faire connaître la certification Origine France Garantie et les retombées positives qu'elle génèrent pour l'économie nationale.

Bien-être en entreprise, un levier de performance
L'entreprise plus agile et plus humaine
Dossier / Jeux vidéo : Lyon, the place to play
Culture : l'économie en mode alternatif
Dossier/ Velo'v : Dans la roue d'un nouveau succès
Côtes-du-Rhône septentrionales : des crus d'exception
Mobilisation des réseaux CCI de la région : Transmission-reprise / Dirigeants préparez-vous !
IFI - flat tax - legs - dons. Prélèvement à la source / Fiscalité à la loupe
Dossier : Interculturalité, les détails qui font la différence
Les Guides du savoir-être à l'export
Axotel privilégie la formation interne
Le DCS IT Games
Connexion
Mot de passe oublié ?