AccueilSpectacle vivantDon Giovanni enchante le public d'Oman

Don Giovanni enchante le public d'Oman

.
Don Giovanni enchante le public d'Oman
© : DR

CultureSpectacle vivant Publié le ,

L’Opéra de Lyon a relevé le défi de présenter Don Giovanni de Mozart, devant le public d’Oman, peu coutumier des lectures scéniques modernes. A l’issue des deux représentations, standing ovation méritée pour la troupe, particulièrement pour l’orchestre dirigé par Stefano Montanari qui forge des sonorités enivrantes, troublantes avec quelques réminiscences baroques. Le chef italien crée une atmosphère de thriller musical qui tient les spectateurs en haleine, comme scotchés par l’accentuation du caractère théâtral de cette musique.

Transposée dans le « Little Italy » du New York d’après-guerre, la mise en scène d’Adrian Noble n’a pas pris une ride depuis la création à Lyon, dans le cycle de la Trilogie Da Ponte. Même avec les concessions aux codes culturels imposés par le contexte omanais : épaules féminines femmes moins déshabillées, étreintes réduites au strict minimum, suppression de toute référence à l’alcool et pas de sang sur le plateau, notamment au premier acte, lorsque Don Giovanni transperce le Commandeur de son épée.
Excellent du point de vue dramatique, le plateau de solistes inégal gâche un peu la fête. Miah Persson (Dona Elvira), Samuel Hasselhorn (Masetto), Lionel Lhôte (Leporello) et Jean Teitgen (Commandeur) tirent leur épingle du jeu. Une réserve bien mince devant une performance d’ensemble qui a séduit le public.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?