AccueilVie juridiqueDisparition d'Ugo Iannucci : l'hommage de Serge Deygas à "une figure tutélaire du Barreau de Lyon"

RÉACTION Disparition d'Ugo Iannucci : l'hommage de Serge Deygas à "une figure tutélaire du Barreau de Lyon"

Après le décès d'Ugo Iannucci, avocat engagé et ancien Bâtonnier, le Barreau de Lyon rend un vibrant hommage à cette figure tutélaire par la voix de Serge Deygas.
Disparition d'Ugo Iannucci : l'hommage de Serge Deygas à "une figure tutélaire du Barreau de Lyon"
© Barreau de Lyon - Après la disparition d'Ugo Iannucci, Serge Deygas évoque la perte "d'une figure tutélaire du barreau de Lyon".

Vie juridique Publié le ,

Parmi les nombreux hommages rendus après la disparition du célèbre avocat lyonnais Ugo Inannucci, celui de Serge Deygas, Bâtonnier de Lyon : "Nous avons perdu une figure tutélaire du barreau de Lyon. Nous avons surtout perdu un confrère exemplaire et un ami".

Me Deygas rappelle que l’ancien Bâtonnier né le 9 juin 1933 à Lyon, fils d’ouvriers immigrés italiens antifascistes, "est devenu en 1961 avocat, spécialiste du droit du travail, plaidant exclusivement pour les salariés. Le cabinet qu’il fondait Place Jean Macé, aux côtés de nos confrères Roland Sgorbini et Michel Lenoir, rejoints ensuite par Pierre Masanovic et Myriam Picot, devint vite respecté et admiré".

"Sa présence bienveillante et attentive nous accompagnait encore ces dernières années"

Et Serge Deygas d’ajouter : "Il fut, avec son ami Joe Nordmann, le premier à déposer en France une plainte fondée sur la notion de crime contre l’humanité, à l’occasion de l’affaire Touvier. Ancien Bâtonnier de notre barreau en 1990-1991, il fut aussi membre du Conseil National des Barreaux en 1992-1996. Nous lui devons à Lyon la formation d’un groupe de confrères spécialisés dans la défense des enfants. Il fut président de la commission des Droits de l’Homme du barreau entre 1990 et 2011, montrant un souci constant du respect de la dignité de la personne privée de liberté. Il fut aussi Président de la Chaire Lyonnaise des Droits de l’Homme entre 2002 et 2009".

Le Bâtonnier de Lyon se souvient : "Sa présence bienveillante et attentive nous accompagnait encore ces dernières années, alors qu’il s’attachait à participer aux travaux de la commission Histoire de notre barreau. Il est impossible de retracer en peu de mots sa vie professionnelle et publique, faite de tant d’engagements".

Serge Deygas invite à lire le témoignage de ce grand avocat lyonnais intitulé "Itinéraire d’un fils d’antifasciste italien" dans lequel il explique ses choix lors d’un colloque de l’ENS et également son discours lors de la séance solennelle de Rentrée du 15 décembre 1964  "La Première Insurrection des Canuts".

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?