AccueilCultureExpositionDiego Giacometti à Paris

Diego Giacometti à Paris

Le Musée national Picasso à Paris présente actuellement une remarquable exposition qui permet aux visiteurs de découvrir la genèse de la commande exceptionnelle reçue par le sculpteur Diego Giacometti (1902-1985) pour célébrer l'ouverture du musée, en octobre 1985.
Diego Giacometti à Paris
Chaise, 1983-85, d'après un modèle de 1955, bronze

CultureExposition Publié le ,

Cet ensemble de 50 pièces de mobilier : chaises, bancs, luminaires et tables, créé spécialement pour l'Hôtel Salé, marque l'apogée de l'œuvre de l'artiste. Il a constitué sa commande ultime avant sa mort en 1985, il avait alors 82 ans. Malheureusement il ne verra pas l'inauguration du musée car il décède quelques semaines avant. Ce magnifique mobilier en bronze et en résine, de véritables meubles-sculptures, dialogue avec les plâtres originaux réalisés par l'artiste. Il est complété par des œuvres du fonds du musée ainsi que par de nombreuses photographies et archives inédites.

Diego est le frère du sculpteur Alberto dont il sera l'assistant et le modèle favori. Les deux frères partagent le même atelier parisien pendant de nombreuses années, Diego travaillant notamment aux moulures et aux patines des sculptures. Dès les années 50, son talent est reconnu mais la mort de son frère en 1966 le laisse désemparé et l'attriste profondément, lui laissant un vide immense. Devenu célèbre, il reçoit de nombreuses commandes de personnalités françaises comme Simone Veil, Hubert de Givenchy ou Romain Gary. Il aime travailler le plâtre ; à sa mort, plus de 500 plâtres et bronzes originaux sont donnés par ses héritiers au Musée des Arts Décoratifs de Paris.

Dans l'univers onirique de Diego Giacometti, le monde végétal et le monde animal se côtoient avec beaucoup d'originalité et d'élégance. La première pièce réalisée pour le musée Picasso fut la lanterne de l'escalier d'honneur. Sa forme évoque une cage à oiseaux où deux chouettes sont accrochées au rebord, des pousses et des tiges végétales entourant des figures masquées qui tiennent lieu de piliers. On pense à l'art étrusque et à la qualité de ses bronzes très aboutis. Diego Giacometti a tout d'abord réalisé une maquette en plâtre qu'il fait ensuite tirer en bronze.

Pour les lustres du premier étage, il expérimente une nouvelle technique en utilisant pour la première fois de la résine blanche plus solide que le plâtre et beaucoup moins lourde que le bronze, trop pesant pour les plafonds de l'hôtel Salé. Le grand lustre à motifs de feuilles réalisé en résine et inspiré d'un petit modèle en bronze n'a pas été posé car les responsables du musée le trouvaient trop volumineux ! Justice est rendue car après une longue absence, il réapparait en 2014 dans le nouvel espace d'accueil du musée.

Après une période importante de travaux, le public peut enfin découvrir ce mobilier : tous les lustres, les chaises réservées aux agents de surveillance, les banquettes et les tables pour les visiteurs. Cette exposition exceptionnelle a été envisagée du vivant de Diego Giacometti et conçue avec sa participation. Elle permet d'apprécier l'étendue de son travail et de la richesse de son univers artistique.

Jusqu'au 4 novembre au Musée Picasso à Paris, www.museepicassoparis.fr

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

Journal du 23 décembre 2021

Journal du23 décembre 2021

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?