AccueilEconomieServicesDidier Terrier prêt pour lancer Arthur Lyod Logistique

Didier Terrier prêt pour lancer Arthur Lyod Logistique

Au printemps, on a appris que DTZ pourrait être vendue à un concurrent.

EconomieServices Publié le ,

Depuis, Julien Rollet, directeur des investissements est parti (1) et vous-même, directeur logistique, avez quitté le navire également. Y-a-t’il un lien de cause à effet ?

La rumeur est apparue le 11 mai alors que j’ai démissionné fin avril… J’ai répondu en fait à la demande de Daniel Dorchies, président du réseau Arthur Lyod (basé dans le Nord de la France) qui m’a proposé au début de l’année de créer une filiale dédiée à la logistique. Le réseau fonctionne traditionnellement avec des franchisés mais ici, il s’agit bien d’une filiale axée sur un nouveau métier : la logistique. J’avais en fait un projet depuis quelques temps et tout s’est accéléré lorsque l’ancien président de DTZ a rejoint le groupe Arthur Lyod fi n 2010.

Quel a été votre parcours avant DTZ ?

Je suis resté 20 ans chez DTZ. Précédemment, je travaillais chez un promoteur lyonnais en logements, qui n’existe plus et qui s’appelait Imvester.

Comment la société Arthur Lyod Logistique va-t-elle fonctionner ?

Arthur Lyod Logistique est une société dont je suis actionnaire et directeur général. Le siège est à Lyon, dans les locaux d’Arthur Lyod (NDLR : Brice Robert), rue Bossuet. Nous avons également une agence en Ile de France, à Levallois, également installée dans un local Arthur Lyod. J’ai pris mes fonctions le 1er juillet et j’ai recruté un staff qui sera opérationnel en octobre. Nous serons 6 personnes. 6 spécialistes de la logistique. Nous couvrirons tout le territoire et serons peut-être amené à recruter 2 ou 3 personnes suppl-mentaires.On dit que les honoraires liées aux transactions logistiques sur la région lyonnaise s’élèvent à 2M€ par an et que vous en assuriez l’essentiel chez DTZ…En moyenne, 300 000 m² sont transactés sur la région chaque année. Le montant des honoraires liés se situe donc entre 2 et 2,5 M€. DTZ en faisait jusqu’à 70 %. Personnellement, je travaille dans ce milieu depuis 1996, lorsque Prologis m’a mis le pied à l’étrier sur ce marché. C’est un domaine dans lequel il y a peu d’acteurs. J’ai mes clients et je pense qu’ils vont me suivre.

Mais Arthur Lyod Logistique est une structure nationale et pas particulièrement lyonnaise. J’ai recruté des experts par territoire.


On devrait donc rapidement voir des transactions passées sous la bannière Arthur Lyod Logistique…

Lorsque l’on débute une transaction sous une enseigne, on la finit sous la même enseigne. Mais il est vrai que quelques négociations sont déjà en cours et que plusieurs d’entres elles seront concrétisées avant la fin de l’année.


Propos recueillis par Alban Razia
(1) Julien Rollet a rejoint le groupe DCB International en tant que Directeur général. Son fondateur, Didier Caudard-Breille, lui ayant proposé le poste pendant le MIPIM.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?