Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Enchères / Deux collections privées à l'hôtel d'Ainay

le - - Enchères

Enchères / Deux collections privées à l'hôtel d'Ainay
Table « Samos » de Carlo Scarpa, estimée 8 000 / 10 000 EUR

Design pour l'une, art contemporain pour l'autre : deux collections privées de haute qualité sont au programme de la grande vente annoncée le samedi 9 février à l'hôtel d'Ainay.

Design pour la première partie, avec un catalogue où se côtoient de bien belles signatures. On retient pour débuter celle de Carlo Scarpa (1906-1978) pour une table dite « Samos », modèle créé en 1970 en marbre taillé dans une édition de Simon. Répertoriée dans la bibliographie de Gramigna consacrée au design italien, cette table hors du commun est attendue entre 8 000 et 12 000 €.

Plus loin à la lecture du catalogue, l'attention est attirée par une intéressante collection de mobilier provenant d'une propriété d'Avignon, parmi laquelle on remarque immédiatement un exceptionnel ensemble de meubles d'Elizabeth Garouste et Mattia Bonetti. Cette originale commode dite « Régence », pièce unique en chêne vernissé à corps ovalisé entièrement recouvert de petits escargots en bronze patiné, devrait sans aucun doute réunir tous les suffrages des amateurs à partir d'une estimation annoncée entre 15 000 et 20 000 € ; tout comme ce canapé modèle « Koala » sur piétement avant en bronze doré et corps recouvert de tissu gris chiné, estimé entre 3 000 et 4 000 €, ou ce guéridon modèle « Socrate » à deux plateaux circulaires en verre blanc pour l'un et bois teinté pour l'autre, attendu entre 1 500 et 2 000 €.

Seconde partie de cette vente avec, en grande partie, la dispersion de la collection Dubarry consacrée à l'art contemporain américain. Pour ce chapitre également, florilège de signatures prestigieuses dont celle de Rauschenberg pour un important ensemble d'œuvres parmi lequel on retient China Mix, un rare portfolio de 21 photogravures éditées par la Maison Iris en 1983. Toutes signées et numérotées 3/40, ces photogravures réunies dans un emboîtage carton et tissu sont estimées 20 000 / 30 000 €.

De Robert Smithson dont la maison de Baecque présente plusieurs dessins à la mine de plomb, on retient Invented tree with mirrors, 1969, travail sur papier millimétré provenant de la John Weber Gallery à New York attendu entre 8 000 et 12 000 € ; tandis que de Doug and Mike Stam, photographes, on focalise sur Large concave eye, 1990, tirage photographique sur film radiographique, silicone et métal pour lequel il faudra engager 4 000 à 5 000 €, caisse de transport originale incluse.

Classique du genre mais néanmoins dotée d'un intérêt particulier, Dracula, une sérigraphie en couleurs sur papier lenox Museum Board signée Andy Warhol, devrait sans aucune difficulté trouver preneur à son estimation annoncée entre 8 000 et 12 000 € ; tout autant que cet Oiseau d'Alain Jacquet, sérigraphie sur toile datée de 1973, estimée quant à elle entre 3 000 et 4 000 €. Pour les inconditionnels enfin de cette star de la BD américaine des années 70, à ne pas rater ces quatre dessins de Robert Crumb estimés entre 600 et 3 000 €, selon la composition.

Hôtel d'Ainay, Maître Cécile Conan-Fillatre, samedi 9 février à 14 h 30 - Catalogue complet et horaires d'expositions sur www.conanauction.fr

Adjugés !

Peu courantes, les ventes consacrées aux textiles anciens, étoffes et papiers peints réservent toujours leurs lots de surprises. On notait ainsi le 17 janvier chez de Baecque & Associés, les 1 500 € (hors frais) atteints par un habit de Maurice d'Hartoy, ministre plénipotentiaire à la SDN puis à l'ONU. En drap fin de laine noire amplement brodé de guirlandes de lauriers en cannetille, cet habit de prestige était initialement attendu entre 600 et 800 €.

Précédemment au catalogue, un papier peint panoramique de la Manufacture Dufour, avant 1804, représentant les jardins anglais ou le jardin de Bagatelle, crevait son estimation annoncée entre 900 et 1 000 € pour être finalement adjugé 3 600 € (hors frais) ; toute comme cette bordure haute en papier peint, manufacture française du XIXe siècle, estimée avant la vente entre 500 et 700 € et finalement adjugée 3 200 € (hors frais).

Au registre des dentelles, un album d'échantillon de dentelles aux fuseaux de Chantilly et du Puy doublait son estimation avant d'être adjugé 240 € (hors frais) ; tandis que pour ce qui est gouaches, deux albums de maquettes pour la mode issus de l'atelier de Marc Terrier trouvaient facilement preneur à 500 et 550 € (hors frais).




Philippe JAYET
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer