AccueilDestin

Destin

Nul vainqueur ne croit au hasard !

Publié le ,

L’apophtegme nietzschien ne trouvera pas ses détracteurs au sein du trio des heureux gagnants du dernier Powerball, loterie bihebdomadaire aux Etats-Unis. Pour eux, jackpot assuré ! Ils vont se partager l’énorme cagnotte d’1,6 milliard de dollars. De quoi assouvir leurs rêves les plus extravagants et modifier dans les grandes largeurs leur quotidien, leur train de vie et inévitablement, par extension, leur relationnel. Au gré des caprices d’une roue ou de la sortie de tel ou tel numéro, une existence peut donc bel et bien basculer. Le Stéphanois Maurice Caradet ne le savait que trop bien. Né en 1930 dans la Loire, énarque (promotion Félix Eboué), sous-directeur à la direction du budget du ministère de l’Economie et des Finances, il est surtout connu pour être le père de la Société de la loterie nationale, ancêtre de la Française des jeux. Celui qui vient de disparaître en ce début d’année à l’âge de 85 ans avait lancé, puis popularisé en France ce jeu de hasard, dont le premier tirage eut lieu en 1976, il y a précisément quarante ans. Le hasard produit son cortège de corollaires, au premier rang desquels siège, en bonne place, le bonheur. Il peut cependant s’avérer cruel. En atteste la récente – et funeste – actualité, celle en lien ténu avec le terrorisme ou celle frappant au cœur le lycée lyonnais Saint-Exupéry dont deux jeunes ont trouvé la mort sur une piste des Deux-Alpes, emportés par une avalanche. Incoercible, le hasard est assurément le travestissement favori du destin…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?