AccueilCultureSpectacle vivantDes sorcières aux Célestins

Des sorcières aux Célestins

La "fiancée du diable" comme l'avait surnommé Jules Michelet dans son ouvrage qui a fait date, La sorcière, est une figure qui inspire particulièrement l'époque. Pas étonnant qu'on la retrouve au théâtre, notamment dans la nouvelle production de la compagnie Microserfs, que le public pourra découvrir à la Célestine.
Des sorcières aux Célestins
Raphaël Defour - Merci la nuit, mise en scène de Raphaël Defour

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Après Sorcières de Mona Chollet qui a fait un carton en librairies, voilà que cette image de la femme libre hante de nouveau les esprits. Raphaël Defour, comédien-metteur en scène-chanteur et créateur de la compagnie Microserfs a décidé de revenir aux sources avec le texte de Michelet en tricotant sa matière autour de plusieurs écritures, celle de Roberto Bolano et sa nouvelle Des putains meurtrières et celle de Jean-Claude Encalado, philosophe sur le rapport de Marguerite Duras au livre de l'historien français.

« Pour traiter de la sorcière, de cette mise en tension entre la figure de la sorcière médiévale et du monde contemporain dans un espace-temps trouble, nous faisons le choix de situer le projet à l'intersection du texte, du documentaire, de l'autofiction, et de la chanson. » explique Raphaël Defour dans sa note d'intention.

Avec lui, cinq comédiennes embarquées dans l'aventure d'une narration hybride qui revisite les images de la sorcière, des âges anciens à aujourd'hui.

Théâtre des Célestins, 10 au 20 mars, www.theatredescelestins.com

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?