AccueilArt de vivreAutomobileDes pneus à base de… pissenlits

Des pneus à base de… pissenlits

.
Des pneus à base de… pissenlits

Art de vivreAutomobile Publié le ,

Le pneumatique déconnecté de l'hévéa ? Continental y croit puisque le manufacturier jette les bases d'un laboratoire focalisé sur le projet à Anklam, au nord-est de l'Allemagne. Gum pour caoutchouc, taraxa du nom latin du pissenlit (taraxacum).Le latex, au lieu de couler de l'hévéa, par saignée, proviendra du pissenlit et Anklam développera un procédé d'extraction massive dès 2021, avec un investissement de 35 M€. Le potentiel du pissenlit n'étonnera que le profane. Durant la Seconde Guerre mondiale, les pneus de certains véhicules militaires intégraient déjà du latex issu du végétal domestique.

Originaire de la forêt amazonienne (HeveaBrasiliensis) l'arbre à caoutchouc pousse quant à lui surtout en Asie. Thaïlande, Indonésie et Malaisie assurent 75 % des 9,7 millions de tonnes du latex produites annuellement. Mais la plus vaste plantation d'hévéas au monde s'étend en Afrique de l'Ouest, au Liberia avec 45 000 hectares. Propriété historique de Firestone, le domaine a rejoint les avoirs de Bridgestone quand le manufacturier japonais a filialisé l'américain en1988.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

Journal du 07 janvier 2023

Journal du07 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?