AccueilActualitéEDITO : Des paroles… et des actes !

EDITO : Des paroles… et des actes !

On ne peut y voir seulement un effet de mode. Cela ne doit pas en être qu'un ! Osons-le dire, tout de go : l'économie sociale et solidaire a le vent en poupe.
EDITO : Des paroles… et des actes !

Actualité Publié le ,

L’économie sociale et solidaire, l’ESS façon sigle, est omniprésente, à en juger par les multiples événements et rendez-vous que notre rédaction a colligés au cours des dernières semaines.

De la conférence croix-roussienne de Jean-Louis Laville, le spécialiste de « L’Autre économie » comme l’on surnomme l’économie sociale et solidaire, à la Journée nationale des pôles territoriaux de coopération économique en terre dauphinoise, sans omettre le futur congrès de COORACE – littéralement comités et organismes d’aide aux chômeurs par l’emploi – qui se tiendra les 22 et 23 novembre à Paris.

Ou, dernière en date, la manifestation organisée dans le neuvième arrondissement de Lyon à l’occasion des 25 ans de l’entreprise sociale REED et du lancement du GEIM, ce Groupe Emplois Innovations Métropole qui regroupe des associations intermédiaires, un atelier et chantiers d’insertion, un jardin d’utilité sociale et collective, une recyclerie, un organisme de formation…


Assurément, l’ESS apparaît comme la troisième voie. Aux côtés du privé-le souvent vilipendé « capitalisme marchand »-et de la sphère publique, ce « tiers secteur », par analogie avec les notions plus ou moins anciennes de Tiers-Etat et de Tiers-Monde, témoigne de la capacité d’innovation des associations, mutuelles, fondations, coopératives qui le composent mais aussi de leur formidable propension à créer de l’emploi.

Exhumées des chiffres clés, quelques données illustrent le poids de l’ESS et son potentiel : 10 % du PIB, près de 12,7 % des emplois privés en France, 200 000 entreprises et structures et 2,38 millions de salariés.

Des milliers d’emplois sont donc générés par ces structures dans des domaines d’une grande diversité : les services à la personne et les métiers de la santé, mais aussi, et c’est plus surprenant, l’agriculture, l’industrie et le bâtiment !


Partout, l’économie sociale et solidaire irrigue les territoires. Partout, des femmes et des hommes, engagés, investis, dynamiques et volontaires, s’impliquent, osent, œuvrent pour l’insertion par l’activité économique. Partout, dans une coalescence positive, des professionnels et des bénévoles mettent en avant l’intérêt général, échangent, partagent, dialoguent et, in fine, promeuvent une économie durable et plus humaine. Des paroles certes, mais surtout des actes…

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?