AccueilEconomieFinances2019 : l'année des méga-deals en région

2019 : l'année des méga-deals en région

2019 : l'année des méga-deals en région
DR - Les partenaires du panorama France Biotech

EconomieFinances Publié le ,

Les performances des biotechs régionales se retrouvent également dans leurs financements. « En 2019, les entreprises de HealthTech d'Auvergne-Rhône-Alpes ont levé 206 M€ en cumulé, contre 187 M€ en 2018, soit 12 % des fonds levés au niveau national, commente Emmanuel Passelègue, associé EY Lyon, partenaire du Panorama de France Biotech. Sur ces 206 M€, 63 % reviennent à des biotechs et 37 % aux medtechs. » Aura compte quatorze opérations de capital risque qui ont permis de lever 160 M€ sur les 206 M€. « Avec un ticket moyen de 11,4 M€ par opération, les entreprises d'Auvergne-Rhône-Alpes performent davantage qu'au niveau national où le ticket moyen se situe à 9 M€ », précise Emmanuel Passelègue.

Ainsi, si au niveau mondial, le secteur des HealthTech attire les investisseurs, les entreprises très innovantes dans la région Auvergne-Rhône-Alpes n'échappent pas au phénomène. En juillet 2019, Alizé Pharma lève 67 M€ pour faire avancer son portefeuille de produits dans les maladies endocriniennes et métaboliques rares. En 2020, cette biotech vise la phase clinique pour deux de ses programmes : un consacré à l'hypoparathyroïdie et l'autre aux syndromes de résistance sévère à l'insuline.

Après un premier tour de table de 5 M€ en janvier 2016 pour lancer une nouvelle technique chirurgicale pour la cataracte avec un laser ultra-rapide, issue d'un laboratoire de l'université Jean Monnet Saint-Etienne, Keranova réalise, en juillet 2019, une deuxième levée de fonds de 24 M€. La société de 30 personnes fondée et dirigée par Fabrice Romano prévoit la fin des études pilotes pour 2020 et l'obtention d'un marquage CE fin 2021 ou début 2022. « Le financement des HeathTech en Auvergne-Rhône-Alpes se porte bien », analyse Emmanuel Passelègue d'EY Lyon.

Du côté des IPO, là encore, « la région Auvergne-Rhône-Alpes est une zone majeure car elle compte déjà dix entreprises cotées, la plus grosse capitalisation étant Poxel », dit Alexis Janin, directeur régional Grand Est d'Euronext. Il prédit « des annonces positives cette année », de la part d'Erytech Pharma, cotée sur Euonext et au Nasdaq.

Biotech/Medtech : « Aura, une région majeure »

Lors de la présentation du Panorama France HeathTech 2019, le 21 février 2020 à Lyon, l'association France Biotech et ses partenaires ont montré l'importance et le poids de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans le développement de ce secteur d'activité. Avec 206 M€ de fonds levés en 2019, les entreprises régionales représentent 12 % des fonds levés au niveau national.

Sur 1 700 entreprises évoluant dans le secteur HealthTech en France, 401 ont participé à la 17èmeédition du Panorama France HealthTech 2019 mené par l'association France Biotech. 65 entreprises de la région Auvergne-Rhône-Alpes ont répondu à l'enquête. Ce qui positionne la région comme « la deuxième région française la plus dense en nombre de sociétés participantes à l'étude », relève France Biotech. 55 % des entreprises évoluent dans le secteur des biotechs, 19 % sont des medtechs, 8 % oeuvrent dans le domaine du diagnostic ou encore 6 % dans le secteur de la e-santé.

Au sein de la catégorie des biotechs, les aires thérapeutiques privilégiées en Auvergne-Rhône-Alpes sont la cancérologie (30 % des biotechs), les maladies infectieuses (24 %), les activités de recherche pour des pathologies comme le diabète et l'obésité (16 %). Pour ces trois principaux sujets, la région Auvergne-Rhône-Alpes performe davantage que le national.

Au sein de la catégorie des medtechs, la région est très en pointe, par rapport au national, sur plusieurs aires thérapeutiques : la chirurgie (générale, orthopédique, viscérale) représente 27 % des medtechs (contre 14 % au niveau nationale), les maladies infectieuses 11 % (contre 3 % au niveau national), la spécialité urogénital/néphrologie 11 % (contre 5 % au niveau national) et la radiothérapie 11 % (contre 5 % au niveau national).

Les enseignements du panorama France HealthTech

- Un écosystème français porteur, notamment pour l'amorçage ;
- Des dispositifs fiscaux attractifs comme le CIR et le statut JEI ;
- Un secteur mature avec l'émergence d'ETI, une internationalisation forte et l'arrivée de produits sur le marché ;
- Un potentiel d'innovation en France avec plus de 1 000 produits en développement dont 400 dans le panel de l'enquête France Biotech ;
- Des innovations et produits qui répondent aux enjeux de santé publique majeurs.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?