AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienDepuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce

Depuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce

La start-up basée dans le Bugey a développé un service de colis réutilisable et consigné pour limiter l'impact environnemental des livraisons.
Depuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce
DR - Antonin Grêlé-Rouveyre et Charlotte Darmet, co-fondateurs d'Opopop.

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Opopop est née à l'été 2020 à Saint-Sorlin-en-Bugey d'un constat clair. En fort développement depuis plusieurs années, l'e-commerce a enregistré une croissance encore plus soutenue avec la crise sanitaire. Résultats : les poubelles débordent de cartons et autres emballages plastiques. La durée de vie moyenne d'un colis est ainsi de 3 jours seulement.

Pour réduire l'impact environnemental du e-commerce et les déchets générés par les livraisons, Charlotte Darmet et Antonin Grêlé-Rouveyre ont eu l'idée de proposer un colis réutilisable et consigné et ont créé Opopop.

Taux de retour des colis de 95 %

La start-up, implantée à Saint-Sorlin-en-Bugey dans l'Ain, a conçu un emballage souple prévu pour une centaine d'utilisations. "Notre colis est fabriqué en France à partir de matières upcyclées. Nous travaillons avec la société Bilum, basée à Choisy-Le-Roi, qui se sert des fins de rouleaux de l'industrie textile pour confectionner nos deux formats de pochette", fait savoir Antonin Grêlé-Rouveyre.

Un emballage réutilisable, c'est bien, mais encore faut-il qu'il soit réutilisé. Pour solutionner ce problème, Opopop a mis en place un système de consigne digitale. Le taux de retour des colis atteint 95 % !

Déjà une quinzaine d'e-commerçants séduits

Aujourd'hui, une quinzaine d'e-commerçants, essentiellement des boutiques de mode en ligne, proposent d'expédier leurs produits dans des emballages Opopop. "A la commande, l'utilisateur choisit la livraison par colis réutilisable et s'engage à renvoyer l'emballage grâce à l'étiquette pré-affranchie. La consigne de 5€ n'est prélevée que si le retour, par dépôt dans une boîte jaune de La Poste, n'est pas effectué malgré les relances mail et sms", explique le co-fondateur.

Pour utiliser le service, les e-commerçants paient un abonnement à partir de 29€/mois et entre 1,65 € et 2,15 € par expédition. "Opopop libère la consigne à réception du colis et s'occupe de nettoyer et éventuellement réparer l'emballage. Nous livrons aux e-commerçants les emballages en fonction de leurs besoins", détaille Antonin Grêlé-Rouveyre.

150 partenaires à horizon 2 ans

Pour développer et fabriquer ses emballages, Opopop a obtenu 150 000 € de prêts, moitié prêts bancaires et moitié prêts d'honneur, via Initiative France, France Active et BNP Paribas. Cette somme permet aussi à la start-up de préparer une extension de gamme qui sera lancée dans l'année. "Nous voulons concevoir un emballage permettant d'expédier des produits semi-fragiles comme des cosmétiques", annonce le co-fondateur qui souligne "qu'à horizon 2 ans, l'ambition est d'accompagner plus de 150 e-commerçants représentant 150 000 colis expédiés".

Partager :
Articles similaires
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?