AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienDepuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce

Depuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce

La start-up basée dans le Bugey a développé un service de colis réutilisable et consigné pour limiter l'impact environnemental des livraisons.
Depuis Saint-Sorlin-en-Bugey, Opopop réduit les déchets du e-commerce
DR - Antonin Grêlé-Rouveyre et Charlotte Darmet, co-fondateurs d'Opopop.

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Opopop est née à l'été 2020 à Saint-Sorlin-en-Bugey d'un constat clair. En fort développement depuis plusieurs années, l'e-commerce a enregistré une croissance encore plus soutenue avec la crise sanitaire. Résultats : les poubelles débordent de cartons et autres emballages plastiques. La durée de vie moyenne d'un colis est ainsi de 3 jours seulement.

Pour réduire l'impact environnemental du e-commerce et les déchets générés par les livraisons, Charlotte Darmet et Antonin Grêlé-Rouveyre ont eu l'idée de proposer un colis réutilisable et consigné et ont créé Opopop.

Taux de retour des colis de 95 %

La start-up, implantée à Saint-Sorlin-en-Bugey dans l'Ain, a conçu un emballage souple prévu pour une centaine d'utilisations. "Notre colis est fabriqué en France à partir de matières upcyclées. Nous travaillons avec la société Bilum, basée à Choisy-Le-Roi, qui se sert des fins de rouleaux de l'industrie textile pour confectionner nos deux formats de pochette", fait savoir Antonin Grêlé-Rouveyre.

Un emballage réutilisable, c'est bien, mais encore faut-il qu'il soit réutilisé. Pour solutionner ce problème, Opopop a mis en place un système de consigne digitale. Le taux de retour des colis atteint 95 % !

Déjà une quinzaine d'e-commerçants séduits

Aujourd'hui, une quinzaine d'e-commerçants, essentiellement des boutiques de mode en ligne, proposent d'expédier leurs produits dans des emballages Opopop. "A la commande, l'utilisateur choisit la livraison par colis réutilisable et s'engage à renvoyer l'emballage grâce à l'étiquette pré-affranchie. La consigne de 5€ n'est prélevée que si le retour, par dépôt dans une boîte jaune de La Poste, n'est pas effectué malgré les relances mail et sms", explique le co-fondateur.

Pour utiliser le service, les e-commerçants paient un abonnement à partir de 29€/mois et entre 1,65 € et 2,15 € par expédition. "Opopop libère la consigne à réception du colis et s'occupe de nettoyer et éventuellement réparer l'emballage. Nous livrons aux e-commerçants les emballages en fonction de leurs besoins", détaille Antonin Grêlé-Rouveyre.

150 partenaires à horizon 2 ans

Pour développer et fabriquer ses emballages, Opopop a obtenu 150 000 € de prêts, moitié prêts bancaires et moitié prêts d'honneur, via Initiative France, France Active et BNP Paribas. Cette somme permet aussi à la start-up de préparer une extension de gamme qui sera lancée dans l'année. "Nous voulons concevoir un emballage permettant d'expédier des produits semi-fragiles comme des cosmétiques", annonce le co-fondateur qui souligne "qu'à horizon 2 ans, l'ambition est d'accompagner plus de 150 e-commerçants représentant 150 000 colis expédiés".

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?