AccueilIndustrieDepuis Saint-Chamond, MLT veut doubler son chiffre d’affaires à cinq ans

INDUSTRIE Depuis Saint-Chamond, MLT veut doubler son chiffre d’affaires à cinq ans

Spécialisé dans le jonctionnement des bandes transporteuses, le groupe industriel de Saint-Chamond entend conforter la dynamique de croissance qu’il a initiée depuis quatre ans avec l’arrivée de ses nouveaux dirigeants.
Depuis Saint-Chamond, MLT veut doubler son chiffre d’affaires à cinq ans
© MLT - Frédéric Guillemet et Patrick Vericel dirigeants de MLT

EconomieIndustrie Publié le , Jacques DONNAY

Lorsque Patrick Vericel et Frédéric Guillemet rachètent MLT Minet Lacing Technology en 2017 à Saint-Chamond dans la Loire, l’entreprise s’est déjà taillée une solide réputation sur le marché des bandes transporteuses. Pour autant, cette PMI née à Saint-Etienne en 1947 réalise alors moins de 15 M€ de chiffre d’affaires.

Quatre ans plus tard, les deux hommes ont doublé l’activité, ajoutant au passage deux nouvelles filiales aux quatre que comptait déjà l’entreprise. Une montée en puissance rapide, qu’ils entendent bien prolonger à l’avenir.

"A deux ans, nous visons 50 M€ de chiffre d’affaires et à cinq ans nous espérons franchir la barre des 75 M€", confirme Patrick Vericel. Dans le même temps, le groupe devrait renforcer ses effectifs, passant de 200 personnes actuellement à près de 400 en 2026. Pour assumer ces ambitions, les deux associés comptent à la fois sur la croissance endogène et sur la concrétisation d’acquisition stratégiques.

Une démarche déjà bien engagée, puisqu’ils ont repris en début d’année la société belge TechnicGum, fabricant d’accessoires et d’équipements de convoyeurs.

Une deuxième implantation pour la logistique à Saint-Chamond

© Google Maps Streetview

Après cette opération, le groupe dispose de trois usines à Saint-Chamond - où est également installé son siège -, à Alès et à Neufvilles, en Wallonie.

"Nous venons également de prendre possession d’un nouveau site sur la zone Stelytec, à Saint-Chamond, ajoute Patrick Vericel. Cette deuxième unité ligérienne, qui totalise 4 000 m2, sera le centre logistique global du groupe. Tous les produits finis de toutes nos usines seront stockés ici et livrés en 24 heures après commande. Sur place nous avons également installé notre centre de formation, et nous allons inaugurer un show au mois de septembre prochain."

Des succès à l'international

Ainsi organisé, MLT Minet Lacing Technology s’appliquera à conforter des positions déjà solides à l’international. Adossé sur ses filiales installées en Espagne, Allemagne, Australie, Afrique du Sud, Pérou et au Maroc, mais aussi sur son implantation, en direct ou non, dans plus de 120 pays à travers le monde, le groupe réalise déjà 90 % de son chiffre d’affaires à l’export.

"Les solutions brevetées de jonctionnement que nous fabriquons permettent de fermer les bandes transporteuses dans des univers aussi différents que les mines, qui constituent notre premier débouché, les carrières, les cimenteries, diverses industries, les aéroports, la grande distribution...", détaille Patrick Vericel, pour expliquer le succès rencontré par MLT.

 

 

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?