Dégustation

Vous souhaitez acheter de la côte-rotie, mais vous ne connaissez pas les vignerons. Voici deux flacons avec lesquels vous ne prenez aucun risque.

Art de vivreGastronomie / Vins Publié le ,

Côte-rotie « Carmina », Domaine Pierre-Jean villa


Le nom de cette cuvée, qui rappelle l’œuvre de Carl Orff, n’a pas été choisi au hasard. Un chœur puissant d’où émergent des voix d’une grande pureté, musique complexe et sensuelle, décalée aussi, ces atouts collent idéalement à cette syrah 100 %, vendangée sur des parcelles de plus de 45 ans plantées sur des terrasses granitiques. Pierre-Jean Villa la élevé pendant 24 mois avant de le soutirage et l’assemblage qui ont précédé de six semaines la mise en bouteille. Un modèle d’élégance sur des notes de fruits rouges.

Prix : 44 €

Côte-rotie, domaine M&S Ogier

Stéphane Ogier fait partie des belles adresses des septentrionaux. Lui aussi vinifie sa côte-rotie entièrement avec de la syrah (les vignerons ont la possibilité d’intégrer un peu de viognier). Issu de viens de plus de 40 ans, enracinées dans des terroirs de granit et de schiste, ce vin résulte d’un assemblage de 15 parcelles situées en côte brune et blonde. Après 18 mois en barrique, il livre tous ses secrets. Mais si vous pouvez attendre une vingtaine d’années, vous en découvrirez d’autres.

Prix : 48 €

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?