Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Défaillances d'entreprises : Thierry Gardon confirme "des tensions"

Publié le - - Vie juridique

Défaillances d'entreprises : Thierry Gardon confirme "des tensions"
© Marine-Agathe Gonard - Thierry Gardon : "Dédramatiser les procédures collectives"

Bien que l'activité du tribunal de commerce de Lyon soit au plus bas depuis le début de la crise, son président craint un ressac masqué par l'artificialisation des trésoreries d'entreprise.

"Nous sommes à 50 % voire plus, d'activité en moins par rapport à la même période l'année dernière", confie Thierry Gardon. Ce calme relatif au niveau des procédures collectives reste entretenu pas les aides de l'Etat toujours vigoureuses mais qui tronquent une réalité bien vivace, celle du moral et des difficultés financières de certains dirigeants.

"Ce sont surtout les TPE qui accusent le coup. Les inquiétudes sont bien réelles", poursuit le président du tribunal de commerce de Lyon, qui, dans ce climat morose, estime toutefois que le travail portant sur l'accompagnement et l'anticipation des difficultés, réalisé par ses équipes depuis un an, aurait permis de sauver quelque 10 000 emplois sur sa juridiction.

"On ne sait pas quand mais il faut pourtant s'y préparer"


Pas de quoi le satisfaire pleinement tant il craint une vague de défaillances à venir. "On ne sait pas quand mais il faut pourtant s'y préparer". Et Thierry Gardon de constater déjà certaines tensions sur les trésoreries pour certains entreprises.

"Il y a dans certains secteurs industriels des enjeux de financement sur les besoins de fonds de roulement car le niveau des dettes augmente. Des fournisseurs plus méfiants, des délais de paiement qui se rallongent comme les délais de production face à des difficultés d'approvisionnement dans certains secteurs" conclut-il.

"Il ne faut pas hésiter à saisir le tribunal de commerce"

Thierry Gardon le martèle, "il ne faut pas hésiter à saisir le TC dès les premières difficultés, plus on anticipe plus on peut trouver des solutions. Il faut dédramatiser les procédures collectives. De nombreuses opérations comme les mandats ad hoc sont possibles dès lors que l'on s'y prend le plus tôt possible".

Le président du tribunal de commerce évoque le bilan de l'année avec environ 10 000 emplois préservés grâce à ce travail d'anticipation.




Julien THIBERT
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer