Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

ENTREPRISE / Deepidoo : un parfum de croissance

le - - Entreprise de la semaine

ENTREPRISE  / Deepidoo : un parfum de croissance
Photo DR - Deepidoo équipe le magasin Naf Naf de Lyon Part Dieu

Spécialisée, depuis sa création en 2013, dans l'animation et la digitalisation des points de vente, la société lyonnaise Deepidoo s'est progressivement installée dans le paysage commercial hexagonal, du prêt-à-porter au bricolage, en passant par l'automobile, la restauration…

A l'heure où le e-commerce bouscule les certitudes bien ancrées des professionnels du commerce traditionnel, Yann Féminier et Alexandre Assous refusent de céder au pessimisme ambiant et affichent, au contraire, leur optimisme et leurs convictions. « A l'inverse de tous ceux qui annoncent la mort du commerce traditionnel, nous avons la conviction qu'il a encore toute sa place dans le paysage de nos villes et beaucoup d'atouts pour séduire les consommateurs », affirme le premier. Encore faut-il, cependant, que les acteurs du secteur sachent innover et acceptent de se réinventer pour proposer plus qu'un simple espace de vente à leurs clients.

Un axe de réflexion qui correspond justement à l'offre que porte Deepidoo, la société que Yann Féminier et Alexandre Assous ont créée en 2013. « Nous sommes spécialisés dans le marketing sensoriel dédié aux marchés BtoB : services, retail, restauration, divertissement…, poursuit Yann Féminier. Nous leur permettons de piloter à distance, via notre plateforme web Play by Deepidoo, des animations sonores, visuelles et olfactives. Nous amenons de la simplicité, tout en théâtralisant le lieu, avec une musique, un parfum qui correspondent à l'image de la marque. »

Cette solution a déjà séduit de nombreux clients dans des univers aussi différents que le prêt-à-porter, la bijouterie, l'optique, le bricolage, l'automobile, la restauration… Au total, quelque 2 500 clients représentant plus de 4 000 points de vente ont ainsi fait appel à Deepidoo pour donner un nouvel élan à leur démarche commerciale. En France principalement, mais aussi à l'international, où l'entreprise réalise déjà 30 % de son chiffre d'affaires, en accompagnant des clients français, come Lacoste par exemple, qui ont des magasins sur tous les continents. « Pour le moment, nous sommes présents dans une vingtaine de pays », précise-t-il. Avant d'indiquer : « Nous avons signé en fin d'année dernière un gros contrat avec ID Group (Ndlr : enseignes Jacadi, Okaidi et Oxybul). Nous sommes leur partenaire mondial pour tous les écrans et la musique. Ils ont 1 800 magasins dans le monde entier et nous devrions les accompagner au fur et à mesure du remodeling de leur parc de magasins et des nouvelles ouvertures. »

Six ans après sa création, Deepidoo emploie 10 personnes et vient de boucler un premier exercice à l'équilibre. En forte croissance depuis deux ans, l'entreprise a franchi pour la première fois le cap du million d'euros de chiffre d'affaires fin 2018. Désormais installée dans de nouveaux locaux au cœur de la Presqu'Ile, elle entend bien poursuivre sa progression. Et pour cela, elle regarde désormais vers l'Asie.

Yann Féminier : « La Chine est un marché incontournable »

Co-fondateur et directeur général de Deepidoo

Quelles seront vos priorités à l'avenir pour conforter la dynamique de croissance de l'entreprise ?

Nous regardons vers l'est et surtout vers la Chine. Le secteur du commerce progresse de plus de 10 % par an dans ce pays, alors qu'il ne gagne que 0,3 % à 0,5 % par an dans l'Hexagone et tout juste 1 % par an aux États-Unis. Pour une entreprise comme la nôtre, les relais de croissance sont donc incontestablement en Chine, parce que le marché est en train d'exploser, alors qu'il est déjà mature dans tous les pays occidentaux.

Comment entendez-vous concrétiser cette démarche de développement ?

Nous avons effectué un voyage de deux semaines à la fin de l'année dernière, avec des visites à Shanghai, Shenzen, Pékin et Hong Kong, dans le cadre de l'opération French Tech Tour China 2018, organisée par BpiFrance et Business France. Nous faisions partie des 16 start-up labellisées qui avaient été retenues pour cette opération. Nous avons ainsi pu prendre des contacts et obtenir des rendez-vous ciblés.

Ces contacts pourraient-ils déboucher sur des avancées concrètes ?

Oui et nous allons repartir dès le mois de mars pour finaliser un dossier bien précis. L'enseigne Naf Naf, que dont nous équipons les 190 magasins européens en musique et prochainement en vidéo, a été rachetée par un groupe chinois. Les nouveaux propriétaires projettent d'ouvrir 500 points de vente en deux ans dans leur pays. Ils font un premier test avec 10 ouvertures entre mars et septembre 2019 et nous devrions être leur fournisseur pour créer l'ambiance musicale de ces magasins.




Jacques DONNAY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer