AccueilEconomieIndustrieDécines : Eriks France et Elkem Silicones font cause commune dans l’impression 3D

INNOVATION Décines : Eriks France et Elkem Silicones font cause commune dans l’impression 3D

Les deux groupes industriels ont signé un partenariat pour développer ensemble à Décines une technologie innovante, avec l’ambition de s’imposer en leaders sur le marché de l’impression 3D silicone.
Décines : Eriks France et Elkem Silicones font cause commune dans l’impression 3D
Eriks France - Vincent Lagarrigue, directeur général d'Eriks France

EconomieIndustrie Publié le ,

Initié en 2019, le partenariat industriel signé par Eriks France et Elkem Silicones vient de déboucher sur un programme innovant. Réunis autour du dossier de l’impression 3D silicone, les deux groupes ont finalisé cette ambition commune, avec l’installation, sur le site Eriks France de Décines, d’une machine spécialement optimisée par Elkem Silicones.

Réglée pour s’adapter à la fluidité du silicone que propose la filiale du groupe néerlandais, elle permettra la fabrication additive de pièces en silicone.

Eriks France a créé un espace dédié pour héberger cette machine. "C’est une sorte de salle propre, qui permettra de produire des petites séries de pièces en matériaux souples, dans un environnement contrôlé en pression et en température", précise Vincent Lagarrigue, directeur général de l’entreprise. Fournisseur mondial de services industriels spécialisés en solutions d’étanchéité et élastomères, flexibles industriels, robinetterie et instrumentation, Eriks France destine cet investissement à deux de ses marchés traditionnels.

"La pharmacie et le food and beverage, car nous avons développé avec Elkem un grade silicone spécifique, qui répond à des normes alimentaires", détaille-t-il. 

Une solution pour s’affranchir de la fabrication des moules

Avant de finaliser les derniers détails de ce projet ambitieux, Eriks France a interrogé ses clients pour savoir ce qu’ils attendaient de cette technologie et quelles applications ils envisageaient. "C’est à partir de là que nous avons défini un business plan, qui nous assure de nous positionner en leader en France. Nous sommes convaincus qu’il peut y avoir un marché important", analyse Vincent Lagarrigue.

Ainsi, cette technologie d’impression 3D silicone pourrait répondre aux besoins de prototypage des constructeurs de machines. Elle pourrait également trouver sa place pour assurer des opérations de rétro-conception. "Quand un client a une pièce dont il n’a plus le plan et qu’il ne veut pas refaire un moule, nous sommes capables avec l’impression 3D silicone de scanner la pièce et de la reproduire dans un temps relativement court", explique le directeur général d’Eriks France.

 Un investissement de 36 M€ sur le site d'Elkem à Péage-de-Roussillon

Autant de pistes qu’il entend creuser dans les prochains mois. Pour l’heure, l’entreprise (Ndlr : 270 salariés, dont 120 à Décines, et 50 M€ de chiffre d’affaires) se donne deux mois pour finir de régler la machine et pour être prête à répondre aux besoins de ses clients à partir du premier trimestre 2022.

Dans le même temps, pour faire face à la demande croissante de silicones de spécialité, Elkem finalisera un investissement de 36 M€ sur son site de Péage-de-Roussillon, pour en augmenter la capacité de production.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?