AccueilCollectivitésDébat d'orientations budgétaires au Département

Débat d'orientations budgétaires au Département

Lors de sa dernière séance, le conseil départemental du Rhône a débattu des orientations du premier budget défini par le nouvel exécutif, le deuxième depuis la partition entre le Métropole de Lyon et le Nouveau Rhône.
Débat d'orientations budgétaires au Département
D.R.

Collectivités Publié le ,

Dans un contexte de baisse de financement dues au nouveau périmètre, de baisse des dotations de l’Etat, aux dettes existantes, l’exécutif départemental a du chercher les économies nécessaires pour présenter un budget « à l’équilibre ». Et ceci sans augmenter les impôts, comme le Président Christophe Guilloteau s’y était engagé. Le débat d’orientations budgétaires prévoit une affection de 700 M€ au budget de fonctionnement et entre 51 et 55 M€ (hors gestion de la dette) au budget d’investissement.

L’architecture budgétaire du Département du Rhône s’articule autour de quatre grands axes. La solidarité regroupe trois grandes politiques : l’autonomie / l’enfance, la famille, la santé / l’insertion et les aides au logement. « Les politiques budgétaires relatives à la solidarité prennent en compte cette montée en charge des bénéficiaires temporisée par une gestion rigoureuse et maitrisée des dépenses couplée à un contrôle accru » souligne-t-on au Département.

Deuxième axe : le développement des territoires, l’économie et l’agriculture. Avec notamment la poursuite de la politique de rénovation et d’amélioration énergétique en matière de logement, la limitation des actions en matière de développement économique (effets de la loi Notre), sauf en matière d’aide à l’immobilier d’entreprise, la relance du développement numérique, le soutien au monde agricole, une offre rationnalisée et adaptée en matière de transports…

Troisième axe : le cadre de vie. Dans le domaine de la culture : élaboration d’un schéma d’éducation culturelle et d’enseignement artistique. Tourisme : redéfinition des orientations politiques et des partenariats. Et encore, la poursuite de l’action internationale et du travail de mémoire, le soutien continu au monde sportif, l’engagement dans une démarche de développement durable et de développement du numérique dans les collèges.

Dernier axe : la gestion des ressources. Le Département du Rhône entend poursuivre sa politique de réduction du train de vie de la collectivité, et s’est engagé dans « des actions de réorganisation des services centraux et prochainement des territoires, dans un esprit de mutualisation, en diminuant la masse salariale et en s’appuyant sur la dématérialisation ».

Enfin, il faut noter qu’au 1er janvier 2016, l’encours de la dette du Département du Rhône s’élève à 310,969 M€, contre 306,038 M€ en 2015, soit une augmentation de 1,61 %, tandis que le montant prévisionnel de l’emprunt d’équilibre sera limité à 23 M€.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?