AccueilEconomieServicesDardilly : Wesk, le véhicule électrique en autopartage de Christophe Sapet

Dardilly : Wesk, le véhicule électrique en autopartage de Christophe Sapet

Après Navya, Christophe Sapet signe son retour sur la scène entrepreneuriale en lançant depuis Dardilly Wesk, un service spécialisé dans les véhicules électriques en autopartage.
Christophe Sapet, fondateur de Wesk
© Wesk - Christophe Sapet, fondateur de Wesk

EconomieServices Publié le ,

Après Navya, Christophe Sapet signe son retour sur la scène entrepreneuriale en lançant depuis Dardilly Wesk, un service spécialisé dans les véhicules électriques en autopartage.

Wesk, basée à Dardilly, constitue la nouvelle aventure de Christophe Sapet. Suite à son départ de Navya en 2018, qu'il avait fondé et dont il était le président du directoire, celui qui a été aussi président d'Infogrames et Infonie se lance aujourd'hui dans le service d'autopartage. Avec Wesk, il souhaite devenir un acteur majeur de la mobilité urbaine et électrique.

Immobilier / Dardilly : le promoteur GGL lance ses deux premières opérations à Techlid

Pour y parvenir, la société vient de boucler son premier tour de financement avec 3 millions d'euros collectés auprès de Greenpact (start-up studio de la plateforme lyonnaise d'innovation Waoup), de ses cofondateurs (Henri Coron et lui-même) ainsi qu'auprès de business angels.

Shaary propose des batteries amovibles

Avec son service Shaary, Wesk compte déployer ses premiers services d'autopartage dans deux villes françaises d'ici fin 2021, sans pour autant actuellement dévoiler les collectivités ciblées. Objectif : déployer des flottes de véhicules en libre-service avec location à la minute. Les batteries de véhicules sont amovibles et donc non dépendantes de bornes de recharge et de stationnement dédiés. Les usagers pourront ainsi avoir accès à une plateforme de réservation via une application smartphone pour trouver un véhicule.

"Aujourd'hui, grâce à l'émergence de nouvelles technologies, nous pouvons rendre l'autopartage plus adapté aux usages des citadins tout en respectant les contraintes que connaissent les villes. Ce service nous l'avons également construit avec une empreinte énergétique et spatiale très faible pour que chacun puisse se déplacer en ayant le minimum d'impact possible sur son environnement", explique Christophe Sapet.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?