Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Dansons la cardamone !

Publié le - - Gastronomie / Vins

Dansons la cardamone !
Photo : Michel GODET - Mohammad Ashraf est entouré par ses deux fils Jamed et Fizan

Décidément la rue Garibaldi à Lyon fait la part belle au dépaysement asiatique. Non loin de l'excellent restaurant népalo-tibétain La Voie Himalaya, le Karachi donne dans les saveurs indo-pakistanaises. Premier restaurant indien à Lyon, le Karachi est implanté à la Part-Dieu depuis 1982.

Originaire d’une famille modeste du Penjab, Mohammad Ashraf quitte son pays à 21 ans et arrive en France en 1974. Aujourd’hui, c’est avec ses deux fils Jamed (35 ans) et Fizan (32 ans) qu’il préside aux destinées du Karachi.

Le petit bâton d’encens aidant, c’est dans une atmosphère typée, avec un véritable palmier au milieu de la salle, que vous vous installerez confortablement dans cette ambiance chaleureuse, rehaussée par une décoration indo-pakistanaise. Le service est stylé, courtois et extrêmement diligent. Un plus qui mêle affabilité et gentillesse, sans obséquiosité cependant.

Passons à table et commençons notre voyage gastronomique avec des sheek kabab, brochettes de viande hachée aux herbes cuite au charbon de bois, ou encore de moelleux samosas aux délicates saveurs, sous le signe de la générosité. Ces deux entrées étant accompagnées de crudités, de salade et d’une trilogie de sauces yaourt-menthe, chutney mangue-pêche et piment. Ce dernier étant prégnant mais raisonnable. A défaut de pain traditionnel, tournez-vous vers les nans, des galettes locales faites maison, parfumées par exemple à l’ail ou au fromage.

Vient ensuite le gourmand plat d’épinards palak paneer, à la sauce qui fait la part belle, elle aussi, aux épices, coriandre fraîche et cardamone - verte et noire -  en tête. Ne passez pas à côté de la spécialité du chef, le généreux poulet massala à la sauce enveloppante (cardamone, oignons, gingembre, tomates…) et aux senteurs indiennes épicées.

Au Karachi, les plats sont servis avec un incontournable riz plaow qui mérite plus que le détour. Un basmati de trois ans d’âge minimum, originaire du Penjab, délicatement parfumé avec du cumin, fenouil, pan masala. Ajoutez à cela un thé aux épices et cardamone (aucun alcool n’est servi au restaurant), une légère musique de Nusrat Fateh Ali Kan, qui a dîné en son temps au Karachi, et le bonheur gourmand sera parfait.

On le sait, le dessert n’est pas une spécialité asiatique. Malgré tout, le khir riz au lait parfumé maison, le cocktail de fruits à la crème ou les glaces sont intéressants pour clore ces agapes à prix doux d’un autre continent.

Le Karachi

206, rue Garibaldi - Lyon 3e

Tél.c 04 78 95 49 23

Fermé samedi midi et dimanche

Vente à emporter

 






Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer