AccueilActualitéDans le Rhône, une opération pour abandonner des armes héritées ou trouvées

Dans le Rhône, une opération pour abandonner des armes héritées ou trouvées

Pendant huit jours, le ministère de l’Intérieur et des Outre-mer organise une opération d’abandon simplifié d’armes à l’Etat, pilotée par le Service central des armes et explosifs (SCAE). Celle-ci s'applique notamment dans le Rhône.
Les armes anciennes peuvent être abandonnées de manière simplifiée durant une semaine.
© Pixabay - Les armes anciennes peuvent être abandonnées de manière simplifiée durant une semaine.

Actualité Publié le ,

Si la France compte près de cinq millions de détenteurs légaux d’armes, au moins deux millions de Français détiendraient sans titre des armes, principalement de chasse ou issues des Première et Seconde Guerres mondiales.

La plupart de ces armes détenues illégalement sur le territoire national ont été acquises par héritage, le plus souvent sans connaître le cadre légal de détention de ces armes. Par cette opération d'abandon simplifié, l’Etat propose aux détenteurs de bonne foi la possibilité de s'en dessaisir simplement ou de les conserver légalement.

Vente aux enchères à Lyon : 11 500 euros pour un sabre du XVIIIe siècle

Modalités d'abandon dans le Rhône

Dans le Rhône et la métropole de Lyon, où deux sites de collecte seront ouverts du 25 novembre au 2 décembre de 9h à 17h, ces restitutions d’armes se feront de manière simplifiée auprès des policiers et gendarmes à l'hôtel de police Lyon-Montluc (5 rue du Général Mouton-Duvernet) ou à la caserne de Villefranche-sur-Saône (363 avenue Joseph Balloffet).

Attention : ne prenez pas les transports en commun avec vos armes. Si vous ne disposez pas de véhicule personnel ou que vous êtes à mobilité réduite, vous pourrez contacter le 06 74 11 53 68 à domicile.

Les consignes de sécurité à respecter

Les particuliers pourront abandonner tout type d’armes : armes à feu, armes de poing, armes blanches, petites munitions (inférieures à 20 mm).

Ne seront pas acceptés les engins de guerre, les munitions de guerre (obus, grenades), les explosifs, la poudre, les artifices et les munitions de calibre égal ou supérieur à 20 mm. Pour ces éléments, les particuliers pourront appeler le 06 74 11 53 68 pour organiser les conditions d’un enlèvement programmé et sécurisé.

Il n’est pas possible pour les particuliers qui font l’objet d’une injonction de dessaisissement d’armes d’abandonner leurs armes lors de cette opération.

Enregistrement d'une arme

Pour ceux qui souhaiteraient conserver leurs armes à feu héritées ou trouvées, des agents de la préfecture seront également présents pour procéder à leurs enregistrements dans le système d’information sur les armes (SIA), aussi accessible en ligne ici.

Si vous souhaitez déclaré et enregistrer une arme, ne vous présentez pas avec. L’enregistrement sera réalisé sur présentation d’une photographie de bonne qualité, ce afin de visualiser les différents marquages (marque, modèle, fabricant, calibre), et dans la mesure du possible son numéro de série.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 03 décembre 2022

Journal du03 décembre 2022

Journal du 26 novembre 2022

Journal du26 novembre 2022

Journal du 19 novembre 2022

Journal du19 novembre 2022

Journal du 12 novembre 2022

Journal du12 novembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?