AccueilEconomieDaniel Villareale, CPME Aura : "Être au plus près de nos territoires"

Daniel Villareale, CPME Aura : "Être au plus près de nos territoires"

Elu le 1er juillet à la présidence de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes, Daniel Villareale présentait à Lyon le 13 septembre sa feuille de route.
Le Ligérien Daniel Villareale, président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes
© J .T - Le Ligérien Daniel Villareale, président de la CPME Auvergne-Rhône-Alpes

Economie Publié le ,

C’est sur fond d'inquiétudes fortes autour de l’inflation, du coût des matériaux, de l’énergie et de recrutement, que les chefs d’entreprises évoluent dans un contexte économique forcément incertain.

Dans cette situation, la CPME Auvergne-Rhône-Alpes affiche un optimise marqué par cette base line qui sous-tend aux priorités du mandat de Daniel Villareale : « favoriser la relance ».

Le nouveau président de la CPME Auvergne-Rhône, affiche donc une volonté d’aller de l’avant face aux nombreux défis qui s’imposent aux chefs d’entreprise.

"Sur la question de l’énergie 59 % des dirigeants ont déjà pris des mesures pour répondre aux exigences des plans de sobriété réclamés par le gouvernement. Et à travers le programme Eco performance PME proposé avec l’Ademe, nous accompagnons le dirigeant dans la rationalisation et stratégie de développement énergétique. L’objectif national de réduction de 10 % de la consommation d’énergie nous semble tout à fait atteignable dès lors que l’on propose à nos chefs d’entreprise une offre de services et une palette d’outils leur permettant de mettre en place facilement des solutions concrètes de sobriété et de performance énergétique" précise Daniel Villareale.

Maillage territorial

Le président du syndicat patronal, qui compte 12 000 adhérents directs dans la région Auvergne-Rhône-Alpes (pour un total de 243 000 à l’échelon national) vante par ailleurs du « pack pouvoir d’achat » que la CPME a pu voir intégré dans la loi éponyme et qui intègre notamment : l’augmentation du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires porté de 5 000 € à 7 500 € ou la mise en place de dispositifs de simplification pour favoriser les dispositifs d’épargne salariale au sein des TPE/PME.

Sur le plan du maillage territorial, Daniel Villareale entend renforcer l’animation du réseau régional et ne pas laisser de côté les entreprises éloignées des grandes métropoles.

"Qu’il s’agisse de l’Ardèche ou du Cantal par exemple, notre réseau ne fait qu’un et est unique. En ce sens, notre offre de services doit être la même partout en région. Et nous la renforcerons même là où les manques se font ressentir".

Cette question de la présence de la CPME sur l’ensemble du territoire régional sera d’ailleurs la question centrale débattue en interne à l’occasion d’un séminaire organisé les 13 et 14 octobre en Isère. « L’idée n’est pas de fixer à tout prix un objectif d’adhérents lorsqu’on évoque le développement du réseau mais explorer pourquoi pas la piste de nouveaux dispositifs d’accompagnement.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?