AccueilVie juridiqueDroitDaniel Malicier : « la main de l'homme est irremplaçable »

Daniel Malicier : « la main de l'homme est irremplaçable »

Malgré son admissibilité à l’école supérieure de commerce de Lyon, il choisit la voie de la médecine, conforté par son environnement et les affinités familiales, pour ne citer que le professeur de chirurgie Paul-Emile Duroux.

Vie juridiqueDroit Publié le ,

Du chirurgien qui « ouvre quotidiennement un corps » à la médecine légale, il n’y a sans doute qu’un pas que Daniel Malicier a franchi allègrement.
Internat périphérique en poche, il intègre le CHU de Lyon et se rend vite compte que la chirurgie n’est pas sa matière de prédilection, a contrario de la médecine légale, suite à une autre rencontre avec le professeur Roche, le patron des urgences médicales et de la médecine légale à HEH. Ce grand ponte lui fera aimer le métier, bien qu’il lui ait « caché le mort » durant les deux premières années de ses études. Une discipline riche d’enseignements, tant philosophiques que médicaux, mais aussi humains.
Ses spécialités – médecine d’urgence, pneumologie et interniste – ne le détourneront pas de la dissection post-mortem qui le mènera jusqu’à la direction de l’IML (Institut médico-légal) de Lyon, non sans avoir eu auparavant des activités syndicales étudiantes. .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5048 du samedi 11 mai 2013

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?