AccueilServicesDéveloppement : Obiz Concept vise l'international

Développement : Obiz Concept vise l'international

A bientôt 40 ans – qu’il fêtera l’an prochain –, Brice Chambard est un homme comblé… mais quelque peu usé.

EconomieServices Publié le ,

Comblé parce qu’après deux ans à monter et lancer sa société, Obiz Concept est enfi n sur les rails atteignant dernièrement sa millionième carte distribuée. Usé car comme il le rappelle, créer sa propre entité n’est pas chose facile, l’obligeant à travailler jusqu’à « 20 h par jour sur le sujet ». Pas de vacances d’été donc, « juste quelques jours », pour ce féru de sport et d’arts martiaux qui vient d’être nommé à la présidence de la ligue Rhône-Alpes des sports de contacts. Mais peu importe au regard de la belle trajectoire qu’Obiz Concept est en train de prendre. Une croissance à pleine vitesse à l’image de son fondateur sans cesse en mouvement. D’ailleurs, c’est au cours d’un footing avec Christophe Labarre, actuel directeur général de la société, qu’Obiz Concept est né. « Tout en courant, nous parlions et nous avions tous les deux l’envie de créer une entreprise autour du sport, explique Brice Chambard.

On est donc partis d’une page blanche avec trois axes principaux : amener le plus grand nombre de gens vers le sport, soutenir les acteurs locaux et créer de l’emploi. » Après plusieurs mois de réflexion, Obiz Concept est née dans l’incubateur de l’EM Lyon, école qu’il connaît bien puisqu’il en est issu. L’idée est de permettre à tous de bénéficier de bons plans dans les secteurs du sport, des loisirs et du bien-être grâce à une carte (Obiz Pass) valable dans toute la France auprès des 6 000 partenaires. Vendue 49,90 € sur Internet, elle est proposée principalement aux partenaires qui, eux, la redistribuent à leurs clients. C’est d’ailleurs sur ce point que le modèle économique se base. « Nous ne prenons pas de commissions sur les offres, précise Brice Chambard, au contraire des sites d’achats groupés. » Preuve que le concept séduit les entreprises, l’assureur Apicil vient de commander 420 000 cartes, la SNCF ou encore une banque devraient en faire de même prochainement.

« Se donner le temps de réussir »

En investissant plus de 300 000 €, le pari semble donc réussi pour Brice Chambard, lui qui occupait un poste de cadre dirigeant dans une société de sécurité privée il y a encore trois ans. Sa société devrait connaître ses premiers bénéfices dès 2013 avec, espère-t-il, un chiffre d’affaires supérieur à 1 M€ -contre un peu moins de 900 000 cette année. De quoi envisager une levée de fonds de « 700 à 900 000 € » à la fin de l’année pour développer à l’international le concept d’Obiz Pass. Mais « chaque chose en son temps ». Après la déconvenue d’Obiz Concept (fermeture de plusieurs bureaux commerciaux en France à ses débuts alors que le concept n’était pas rodé), Brice Chambard souhaite dorénavant « se donner le temps ». Ce qui ne l’empêche pas d’avoir des idées plein la tête. D’ailleurs, sa société devrait prendre des parts dans une autre société, nouvellement créée, effectuant des bilans de santé. De quoi étendre l’activité et proposer une gamme complète de services.

Romain Charbonnier

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?