AccueilSociétéDéveloppement local - Un plan qui échauffe les esprits

Développement local - Un plan qui échauffe les esprits

Pour mieux faire face au réchauffement climatique, la France travaillait depuis 2009 sur la mise en place d’un plan d’adaptation au changement climatique.

ActualitéSociété Publié le ,

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l’Ecologie, en a récemment présenté les points concrets. 80 actions, 230 mesures avec 4 axes principaux, voilà pour les bases. La consommation d’eau, la santé, les infrastructures et la forêt avec la multiplication d’incendies restent la colonne vertébrale de ce plan d’adaptation aux changements climatiques. Budget alloué à ces bonnes intentions vertes : 170 millions d’euros pour les cinq prochaines années. Un plan et un budget qui ont fait réagir certains élus et notamment le président de conseil régional, Jean-Jack Queyranne : « Après les espoirs déçus du Grenelle, le gouvernement en est réduit à proposer une liste à la Prévert. Nathalie Kosciusko-Morizet multiplie les annonces pleines de bonnes intentions mais il faut se rendre à l’évidence : les moyens ne sont pas au rendez-vous. Une fois de plus, les régions n’ont pas été associées à la conception de ce nouveau plan alors même que nombre des actions annoncées les concernent directement ». Fin de citation. A noter, il est vrai que 70 % des investissements publics et l’essentiel de ce qui concerne le développement durable et la mobilité sont assurés par les collectivités locales. Les 26 régions françaises ont consacré en 2010, plus de 5,5 milliards d’euros pour les seuls chapitres de mobilité et durabilité. Un plan pour anticiper le réchauffement qui apparemment fait monter la température entre collectivités et Etat.

C.B.-A

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?