AccueilSociétéDéveloppement Local - Transports - Le SYTRAL étend son périmètre d'action

Développement Local - Transports - Le SYTRAL étend son périmètre d'action

Au 1er janvier 2015, le Sytral deviendra l’autorité organisatrice unique pour les transports en commun du Rhône.

ActualitéSociété Publié le ,

Il pilotera, en plus du réseau TCL et du service Optibus, les réseaux Cars du Rhône, Libellule de Villefranche-sur-Saône et Rhônexpress.

La création de la Métropole de Lyon entraîne un fort bouleversement pour le réseau de transport en commun. A partir du 1er janvier 2015, un « nouveau Sytral » prendra en charge l’organisation et le pilotage de cette activité dans le Rhône. Une opération réalisée sur proposition du Conseil général du Rhône. « Il était cohérent de saisir cette opportunité d’une extension inédite de notre réseau », souligne Bernard Rivalta, président du Sytral, qui offre à la première autorité organisatrice de France, hors région parisienne, la possibilité de « changer d’échelle ». Une mutation qui s’inscrit également dans une « logique de simplification » illustrée par la création de la Métropole.
La nouvelle autorité organisatrice unique (AOT), gouvernée par un comité syndical élargi et qui intègre de plein droit les membres du Syndicat Mixte des Transports pour le Rhône (SMTR) dissous, comptera 28 membres (21 pour le périmètre de la Métropole de Lyon, le reste pour le Nouveau Rhône). Elle tirera ses ressources de ses membres (210 M€), des versements transports qui seront progressivement harmonisés – à la hausse – et de la participation des usagers.

Six mois d'observation

Le Sytral hérite ainsi de trois réseaux : Les Cars du Rhône et leurs 7,5 millions de voyages interurbains par an ; le réseau de transport urbain de Villefranche-sur-Saône (Libellule) avec plus de 2 millions de voyages annuels ; et Rhônexpress (1,2 million de voyages par an). Un ensemble auquel s’ajoutent les 440 millions de voyages annuels de son réseau TCL et les 95 000 voyages par an d’Optibus, son service de transport de personnes à mobilité réduite.
Dans un premier temps, le Sytral indique rentrer dans une phase d’observation de six mois pendant laquelle les réseaux continueront à fonctionner à l’identique, sans préjudice pour les utilisateurs. Une période nécessaire pour « optimiser les lignes, ajuster les trajets et adapter l’offre globale », poursuit le président.
La mutation progressive devrait aboutir à la mise en place d’une nouvelle offre – et surtout d’une nouvelle tarification – pour la rentrée scolaire 2015.

Stéphanie Borg

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?