AccueilSociétéDéveloppement Local - St-Etienne : écrans noirs pour Camion Rouge

Développement Local - St-Etienne : écrans noirs pour Camion Rouge

Les travaux vont bon train dans l’ancienne caserne des pompiers de Chavanelle à Saint- Etienne, pour que le futur complexe cinématographique qui prendra sa place puisse ouvrir ses portes d’ici à la fin de l’année.

ActualitéSociété Publié le ,

Un défi technique et architectural dans un environnement plutôt contraint.

Les travaux ont commencé début 2014, et déjà on voit s’esquisser les différentes salles qui composeront le cinéma. Dix en tout, dont une grande salle de 450 m2 en sous-sol, qui a donné du fil à retordre au maître d’oeuvre, du fait de son volume. La maîtrise d’oeuvre a été confiée par Sylvie Duparc, l’exploitante du cinéma le Royal qui attend de déménager, à Gilbert Long Architectures, un cabinet de la région parisienne spécialisé dans la réalisation de cinémas. « Aujourd’hui, on voit le retour des cinémas en centre-ville », note Gilbert Long. « Depuis peu de temps on a donc de plus en plus de projets qui partent de bâtiments existants, comme ici, il y a donc forcément plus de contraintes. » Adapter le bâtiment aux normes de sécurité, d’accessibilité, et aux besoins acoustiques d’un cinéma a donc été l’une de ses missions. « Pour créer la grande salle en sous-sol il a fallu creuser et enlever des piliers, et ce n’est pas une mince affaire quand on tombe sur des dalles d’ 1 m 20, construites après la guerre. ». Mais ces contraintes sont loin d’avoir découragé l’exploitante et l’architecte et ils ont bon espoir de pouvoir ouvrir le complexe fin 2014. C’est toute la partie centrale du bâtiment qui a été vidée pour y installer les salles. Une ossature métallique, dont la construction commencera dans une quinzaine de jours, viendra en effet prendre place dans cet espace et les salles y seront insérées comme des boîtes. Sur la façade, un bardage en inox réfléchissant permettra de créer des jeux de lumières grâce à l’inclinaison aléatoire de ses composants. Une visite du chantier a été organisée avec Gaël Perdriau, maire de Saint-Etienne, accompagné de ses deux adjoints à la culture et au commerce, MM. Chassaubéné et Saugues, pour présenter le projet final. Le futur directeur du complexe, Philippe Desaye, qui gère actuellement deux cinémas à Dijon avec Sylvie Duparc, était également présent, comme il l’est régulièrement pour superviser les travaux et prendre des contacts dans cette ville qu’il découvre. « Un multiplexe étant déjà présent en centre-ville, il faudra trouver des manières de nous démarquer », explique-t-il. « Nous prévoyons de proposer des contenus alternatifs, comme la projection de ballets, d’opéras ou de concerts, mais aussi des animations régulières comme des avant-premières, etc. ». Le cinéma occupera la partie basse et centrale du bâtiment, et sera accompagné par deux restaurants installés dans les ailes du bâtiment, de type restauration rapide et brasserie traditionnelle. Le reste de l’édifice ne sera pas pour autant laissé pour compte, puisque les deux autres parties, qui sont des lots indépendants, seront occupées d’une part par des logements étudiants du Crous, et d’autre part par des logements sociaux et des logements en accession à la propriété, après rénovation.

Emilie Massard

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?