AccueilSociétéDéveloppement local - Que cache les emprunts notés 6F ?

Développement local - Que cache les emprunts notés 6F ?

Michel Mercier a récemment indiqué que les emprunts structurés avaient pour l’instant fait gagner 44 M€ au Département par rapport à des emprunts classiques.

ActualitéSociété Publié le ,

C’est pour l’avenir que le PS s’inquiète. Cinq emprunts (tous proposés par Dexia aujourd’hui en démantèlement) sont notés 6F. Pourquoi ? Essentiellement parce qu’ils sont basés sur des taux de change : Dollar/Yen ou Euro/ Franc suisse par exemple et qu’ils ne sont pas capés comme peut l’être le taux variable de l’emprunt immobilier d’un ménage. En outre, ces taux de change sont parfois intégrés à une formule qui en démultiplie l’effet, qui ajoute encore de l’incertitude ou qui projette le risque uniquement sur l’emprunteur et non sur le banquier.
Ces emprunts structurés et pour certains « toxiques » ont été proposés par Dexia à partir de 1995 et plus systématiquement à partir de 2003. Pour le Conseil général du Rhône, l’abcès est dorénavant percé. La prochaine séance publique, le 19 décembre, s’annonce musclée. En filigrane, ce sont les impôts futurs qui se jouent !

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?