AccueilSociétéDéveloppement local - Pollution - Une campagne d’analyse des rejets atmosphériques

Développement local - Pollution - Une campagne d’analyse des rejets atmosphériques

Dans le cadre de ses obligations réglementaires, Valorly, le délégataire de service public chargé de la gestion de traitement et de valorisation énergétique des déchets Lyon-Nord (Rillieux-la-Pape), a fait réaliser une campagne d’analyse des rejets atmosphériques de l’usine par un laboratoire agréé indépendant.

ActualitéSociété Publié le ,

Ces analyses sont effectuées tous les six mois et portent sur deux lignes de traitement du site.
Cette mesure semestrielle des émissions de dioxine fait apparaître : pour la ligne 1, des taux de rejet de dioxine inférieure à la valeur seuil ; pour la ligne 2, un léger dépassement de la valeur seuil. Le dépassement est très faible et sans conséquence pour la santé.
Dès l’obtention des premiers résultats d’analyse, le 24 août et le 14 septembre, le directeur de Valorly a fait intervenir une équipe d’experts, pour mener les investigations nécessaires à la recherche des causes possibles et définir les actions pour y remédier. Les résultats définitifs sont attendus pour le mois d’octobre. Le Grand Lyon a sollicité le préfet dès le 19 septembre pour l’organisation d’une réunion d’urgence entre la DREAL, la société Valorly et le Grand Lyon afin de définir un plan d’actions permettant de garantir le retour à la normale des émissions de l’usine Lyon Nord et d’évaluer les éventuels impacts sur l’environnement immédiat. Enfin, le Grand Lyon a demandé à son délégataire Valorly de prendre des mesures exceptionnelles : une analyse une fois par mois pendant trois mois après la remise en marche, la réalisation d’une étude d’impact sur les conséquences de ce taux plus élevé de dioxine, la mise en place de nouveaux rythmes de mesure à partir du 1er juillet 2013.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?