AccueilCollectivitésDéveloppement local - Pôle métropolitain de Lyon - les budgets du G4

Développement local - Pôle métropolitain de Lyon - les budgets du G4

Dernières orientations budgétaires avant les élections municipales.

Collectivités Publié le ,

L’occasion de faire un bilan du mandat de Maurice Vincent, à la tête de Saint-Etienne Métropole depuis 2008. Pour l’année à venir, l’agglomération stéphanoise a insisté sur le contexte macroéconomique national qui prévoit notamment une évolution du PIB de 0,9 %, mais aussi une inflation de 1,3 %. Christian Julien, vice-président en charge de synthèses financières, introduit sa présentation par le volet fiscal. « Nous avions la volonté de ne pas toucher à la fiscalité, que ce soit pour les ménages ou pour les entreprises. » Deux impôts qui permettront de rapporter 129,5 M€ à l’agglomération. Pour 2014, les communes de l’agglomération verront leur dotation d’intercommunalité progresser sous l’effet de l’amélioration du coefficient d’intégration fiscale, qui a permis de gagner environ 5 M€ depuis 2009. Au contraire, la baisse de la dotation de l’Etat, privera SEM d’une enveloppe de 3 M€. Un manque à gagner que ne se prive pas de commenter Gaël Perdriau, élu UMP à Saint-Etienne. « Nous voyons que c’est à nouveau aux concitoyens et aux entreprises de se serrer la ceinture et ce, à l’insu de votre plein gré M. Vincent. Et c’est le gouvernement que vous soutenez qui nous supprime des aides. » Pour autant, Christian Julien se veut plutôt rassurant en rappelant que le fonds de péréquation permettra à SEM de percevoir en 2014 5,6 M€ (contre 4,3 M€ en 2013) dont 1,9 M€ sera reversé directement à l’agglomération et 3,7 M€ aux communes

…/…


Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5082 du samedi 4 janvier 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?