AccueilSociétéDéveloppement local - Lyon-Turin : feu vert pour la galerie de Saint-Martin-la-Porte

Développement local - Lyon-Turin : feu vert pour la galerie de Saint-Martin-la-Porte

Le marché signé, le chantier pourrait s’engager début 2015 sur huit ans.

ActualitéSociété Publié le ,

Une galerie de reconnaissance est réalisée dans l’axe du futur tunnel transalpin, tandis que côté italien se poursuit le creusement de celle de Maddalena.

La signature du marché pour le creusement de la « galerie de reconnaissance » de Saint-Martin-la-Porte, en Maurienne, a été annoncé par le ministre des Transports, Fréderic Cuvillier, saluant le franchissement d’une nouvelle étape essentielle du futur Lyon-Turin. Cette galerie fera suite aux descenderies qui avaient déjà été réalisées il y a quelques années, côté français, tandis que côté italien, depuis plus d’un an, a été entrepris le creusement de la galerie de reconnaissance de Maddalena, longue de 7,5 km.
Elles ont pour objet de vérifier toutes les données géologiques du massif et de pouvoir ainsi préfigurer les méthodes de creusement du tunnel transalpin de 58 km de long entre Saint-Jean-de-Maurienne et Suse. En attendant, la galerie de Saint-Martinla- Porte, qui sera creusée dans l’axe et aux dimensions du tunnel définitif, en constituera en fait un premier provoquemaillon, sur une longueur d’un peu moins de 9 km (près de 3,5 km de galeries excavées en méthode traditionnelle et le reste à l’aide d’un tunnelier). L’attribution du marché confirme le respect du calendrier annoncé lors du sommet franco-italien de Rome, le 20 novembre 2013, approuvé ensuite par les parlements des deux pays. Les travaux devraient être lancés début 2015.
Après mise en concurrence sur le plan européen (engagée en 2012), en réponse à l’appel d’offre, la maîtrise d’ouvrage des études et travaux de reconnaissance a été attribuée à un groupement dont le mandataire est Spie-Batignolles, comprenant aussi des entreprises françaises et italiennes : Sotrabas, Eiffage, Ghella, CMC di Ravenna, Cogeis. Les travaux devraient pouvoir être menés à bien en l’espace de huit ans.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?